AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 loan ♔ opération séduction.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
dîtes bonjour à
Invité



MessageSujet: loan ♔ opération séduction.   Dim 4 Déc - 13:14


→loan&maxym.

Trois années. Déjà trois années que j’ai débarqué ici et je dois avouer que je me suis plutôt bien adapter. Autrefois, j’avais toujours eu beaucoup de difficulté à trouver ma place dans chaque nouvelle ville où l’on s’installer avec mon père et ma petite sœur mais depuis que j’avais fait partis de ce gang, j’étais devenu beaucoup plus sûr de moi. Je ne craignais plus personne. Ce sont les autres qui avaient peur de moi enfin à quelques exceptions près bien évidemment. Malgré mon comportement peu fréquentable, j’avais réussis mes deux premières années de droit à la perfection. Il est vrai que je me rend en cours quand je le souhaite mais j’ai toujours eu une capacité de compréhension supérieure à la normale. En effet, il me suffit d’écouter mes professeurs pour retenir les trois quart du cours sans soucis. Ensuite pour les interrogations, j’ai juste besoin de réviser une journée auparavant pour tout retenir. Les professeurs et le personnel d’administration n’apprécient guère mon comportement - surtout que je leur répond assez fréquemment - mais ils ne peuvent trop rien dire sur mes résultats scolaires puisqu’ils sont satisfaisant. Restons modeste les amis ! Aujourd’hui, il se trouve que nous sommes mercredi. Milieu de semaine et jour que j’apprécie tout particulièrement. Pourquoi ? C’est très simple. Je ne commence qu’à neuf heures et je n’ai que deux heures de cours aujourd’hui, deux heures de droit civil. Bon ça va, c’est le domaine que j’ai choisis donc j’y vais de bon cœur. Après avoir passé ces deux heures, je rentre directement chez moi, je grignote un morceau - oui, je ne suis pas un gros mangeur ! - il m’arrive également de changer de vêtements mais c’est plus rare. Je ne passe beaucoup de temps dans mon appartement. Je suis plus souvent dehors ou chez mes amis ou mes conquêtes d’un soir. Cet après-midi, j’avais envie d’aller faire un tour au club de boxe comme tout les jours en fait. La boxe c’est mon sport préféré. Lorsque j’ai intégré le gang à Los Angeles, ils m’ont appris à me battre à devenir l’un des meilleurs. Mais j’ai toujours été un type qui aime se surpasser et donner le meilleur de lui-même. Je suis très perfectionniste avec moi-même et je déteste passer en second. C’est pour cela que j’ai autant de rival sur le campus. Il m’arrive très souvent de me battre avec certains garçons. Je sais que ça ne fait pas sérieux pour un futur avocat d’avoir un casier judiciaire mais justement, je me considère comme quelqu’un de chanceux. Bah oui, à force de trop fréquenter la justice, je sais comment elle fonctionne et je connais une bonne partie de leur loi. Un avantage dans mes études. Il serait temps de me calmer ? Peut-être avez-vous raison mais vous oubliez un tout petit détail : et si je n’en ai pas envie ? C’est vrai quoi ! J’ai passé la quasi-totalité de mon enfance à obéir aux ordres de mon paternel. A le suivre constamment, à déménager et abandonner mes amis presque chaque année. Il n’y a rien de pire pour un enfant que de perdre tout ses points de repères. Heureusement que j’avais ma petite sœur, nous n’étions pas totalement perdus. Même si la jeune fille a toujours eu beaucoup plus de facilité à s’adapter que moi. Elle faisait partie des populaires et moi de ceux que l’on nomme des rebels. Enfin bref, je ne suis pas ici pour vous parler de ma vie. Donc, après mon entrainement de boxe, je me suis directement au centre commercial. Faire les magasins ? Absolument pas ! Enfin si mais un en particulier. C’est un magasin de jeux vidéos parce que oui, je suis accro aux jeux vidéos depuis des années déjà et je dépense beaucoup d’argent là dedans aussi. Je traversais rapidement la galerie marchande en essayant de ne pas écouter les jeunes filles qui sortaient des boutiques de fringues. C’est exactement le genre de filles que je déteste. Vous savez ces filles superficielles qui ne jugent que par leur apparence et qui cherche à tout prix à nous plaire - nous les hommes ! - personnellement, moi, je n’en ai rien à faire. De toute façon, je ne suis pas attiré par une fille en particulier. Je passe toujours la plupart de mon temps à draguer celles qui se trouvent devant moi mais sans avoir de réels sentiments. Les mains dans les poches, la tête baissée, je ne regardais pas forcément où j’allais. Je connaissais le chemin par cœur donc je fonçais tête baissée. Je manqua de rentrer dans une demoiselle et de la faire tomber aussi. Je la rattrapais rapidement en la tenant par la taille. « oups, je suis sincèrement désolé .. » Quel ne fut pas ma surprise quand je me rendis compte qu’il s’agissait de Loan. Une jeune fille dont je passais le plus clair de mon temps à flirter avec elle et dont j’ai réussis à faire croire à tout le campus que nous sortions ensemble. Un sourire remplis de malice s’éclaira sur mon visage. « je suis ravis de te voir ma beauté. » J’attrapais sa main et déposais un baiser sur celle-ci comme au moyen-âge. Très vieux jeu certes mais ça a toujours son petit effet.
Revenir en haut Aller en bas
Administratrice
Never trust a pretty girl with a ugly secret..
avatar
dîtes bonjour à
M. River Levingston
Messages : 207
Crédits : Esperance & Tumblr
Célébrité : Nina (HOTNESS) Dobrev
Réputation : 0



Feuille de personnage
Age: 22 ans
Etudes: Management
Club: Danse

MessageSujet: Re: loan ♔ opération séduction.   Dim 4 Déc - 14:40




La matinée avait été longue, très longue. Habituellement, Loan adorait être en cours mais les choses ont bien changés depuis quelques temps. En effet, il se trouve que la brune n’est plus aussi studieuse qu’elle pouvait l’être auparavant. Une raison à cela ? Le décès de sa mère, six mois plus tôt. On peut dire que depuis, Loan voit les choses différemment. Bien qu’elle doit avoir cours pendant encore quelques heures, Loan a tout de même quittée le campus en fin de matinée. C’était décidé, elle n’irait pas suivre ses cours de l’après midi. Mauvaise élève qui sèche les cours. C’est bon, elle n’aura qu’à faire les yeux doux à son professeur en disant qu’elle ne se sentait pas bien et tout rentrera dans l’ordre et il lui donnera même les photocopies des cours. Elle est plutôt gagnante dans l’histoire, non ? En tout cas, elle avait de meilleurs projets pour cet après midi. Notamment aller au centre commercial pour s’acheter de nouveaux vêtements et ensuite retourner sur le campus, et plus précisément à la salle de danse pour qu’elle s’entraine un peu plus. Quittant donc la salle de cours, Loan prit le bus pour se rendre dans le centre ville. Et oui, la belle brune n’a pas le permis de conduire, quelle plaie. Habituellement, elle demande tout le temps à Mika de l’emmener quelque part, mais il ne répondait pas à son appel. Du coup, Loan avait trouvé une autre façon pour se rendre au centre commercial. Le bus. Non mais quelle horreur. Elle ne supportait pas du tout de se retrouver avec de parfaits inconnus et cloîtré dans un endroit qui ne sent pas tout le temps la rose. Et voilà comment après quelques minutes d’atroces souffrances, Loan se retrouvait en train d’arpenter les allées du centre commercial à la recherche de nouveaux jeans. Oui, elle en raffole. Loan ne porte que des jeans, elle n’est pas très féminine et elle ne supporte pas de porter une robe ou bien une simple jupe. Elle l’a fait une fois pour une réunion de famille et ce fut horrible. Dès qu’elle était rentrée à la maison, elle avait retiré la robe pour porter un pantalon. Non, c’est plus fort qu’elle, elle n’y arrive pas. Elle a trop cette impression qu’on voit beaucoup trop ses jambes. Les minutes défilaient et Loan n’arrivait pas à mettre la main sur la perle rare. C’est un peu un problème pour elle, sachant qu’elle n’est pas réellement patiente. Quand elle sait ce qu’elle veut, c’est à la limite qu’elle voudrait l’obtenir tout de suite. Du moins, c’est ce qu’il se passe quand il s’agit de la danse. Pour les vêtements, elle doit apprendre à être patiente pour trouver ce dont elle rêve. Loan s’arrêta alors quelques instants pour s’acheter un sandwich. Elle n’avait rien mangé à la fin de son cours, et elle commençait à avoir un peu faim. Elle se disait aussi qu’en mangeant un morceau, peut être qu’elle trouvera plus facilement le pantalon plus tard, avec plus d’attention. Une heure plus tard, Loan ressortit d’un magasin, plusieurs sacs en main. Bon, elle n’avait pas trouvé ce qu’elle voulait exactement mais elle avait tout de même acheté des vêtements pour agrandir sa garde robe. C’est un bon début. Elle était tranquillement en train de marcher quand quelqu’un lui rentra littéralement dedans. Ne s’y attendant pas et étant plutôt surprise, Loan perdit l’équilibre avec les sacs qu’elle portait et elle se doutait bien qu’elle allait finir au sol. Du moins, c’était sans compter sur le geste de la personne qui l’avait bousculé, en la rattrapant tout en la tenant par la taille. « Oops, je suis sincèrement désolé… » Quelle surprise de se retrouver en face de Maxym. Ce type lui ressort par les trous de nez. Elle ne peut véritablement pas le supporter. Il se croit si malin et magnifique avec son sourire qui doit envoyer plus d’une nana dans son lit, mais ça ne marche pas avec Loan. Plutôt mourir. « Ouais. La prochaine fois, regarde où tu marches plutôt que t’admirer dans les vitrines. » Loan ne manquait pas de répartie, et encore moins envers lui. « Je suis ravi de te voir ma beauté. » « Le plaisir n’est pas partagé. » Il se mit alors à sourire avant de prendre sa main et de déposer un baiser sur cette dernière. C’est bon, il s’est prit pour qui là ? Un gentleman ou quoi ? Loan posa alors son regard sur lui, l’air dégouté, avant de récupérer sa main. « Pitié, t’étais pas obligé de me mettre de la bave partout. » Beurk. Rien que l’idée de le revoir lui baiser la main lui donna envie de vomir. Bon, c’est bon il était content il lui a dit qu’il était heureux de la revoir, elle pouvait partir maintenant ? Loan ne prit même pas la peine de lui dire au revoir, et elle fila dans un autre magasin même si elle ne s’était pas rendu compte qu’elle avait oublié un de ses sacs quand il l’avait bousculé. Quel abruti ! Elle arpentait les rayons du magasin quand elle se rendit compte que Maxym était derrière elle. « Quoi ? C’est bon, t’as eu ce que tu voulais tu m’as vu, tu peux me laisser tranquille maintenant ? » S’il lui sort encore une connerie du genre gentleman/dragueur, Loan allait finir par vraiment le frapper. Ca la démange tellement depuis quelques temps qu’elle ne pourrait pas forcément se retenir une fois de plus.

_____________________________



Dis moi qu’tu m’aimes,

rien qu’une fois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
dîtes bonjour à
Invité



MessageSujet: Re: loan ♔ opération séduction.   Dim 4 Déc - 18:00


→loan&maxym.

Je me souviens très bien de la première fois où j’ai fait la rencontre de Loan. Bon, c’était une rencontre assez banal certes mais drôle aussi. Drôle ? Vous allez comprendre pourquoi. Eh bien en fait, je me rendais à la cafétéria de l’université pour y prendre mon repas de midi - je n’avais pas le temps de rentrer chez moi et en plus, mon réfrigérateur est toujours vide ! - quand une petite tête brune me percuta. De nature assez impulsif, je m’énervais après la demoiselle lui disant qu’elle aurait pu faire attention et bla, bla, bla .. Je ne m’attendais certainement pas à ce que la demoiselle me réponde de la même manière dont je venais de lui parler. Pour être franc, c’était la première fois qu’une jeune femme osait me parler comme elle venait de le faire. J’ai toujours eu horreur des personnes qui osaient me tenir tête mais d’un côté, j’étais heureux de constater que je ne faisais pas peur à tout le monde. Certaines personnes me surnommaient le « grand méchant loup ». Faisais-je peur à ce point ? Certes, je ne me laisse pas marcher dessus et je déteste arriver en deuxième position mais tout de même, je ne fais pas peur autant que ça. Enfin, ça a quelques avantages d’être craint par tout le monde. Mais il y a aussi des inconvénients. Je n’ai pas beaucoup d’amis. M’en plaignais-je ? Absolument pas ! J’ai mon petit gang dont je suis le chef et ils font exactement ce que je leur dit. Dans ce gang, nous sommes trois garçons et une fille. Eh oui, je ne suis pas un vieux macho. Mais là, cette Loan était la première fille a ne pas avoir peur de moi. De là, un petit jeu c’est mis à voir le jour entre nous. J’ai commencé à lui tourner autour, à flirter avec elle mais sans forcément que ça aille plus loin entre nous. En général, la jeune femme démarre au quart de tour avec moi et ça m’amuse beaucoup. J’ai même laissé courir la rumeur comme quoi Loan et moi sortions ensemble et bien entendu, tout le monde l’a cru et c’est revenu très rapidement aux oreilles de la principale concernée. Autant vous dire que la jeune femme n’était guère enchantée d’apprendre cela et qu’une violente dispute a éclatée entre nous ce jour-là. Ces petites répliques sont bien marrantes je dois dire. Je souriais face à son joli sourire - ironique bien sur !. « m’admirer ? Oh mais tu te trompes lourdement ma belle. Ce n’est pas moi que j’admirais mais plutôt toutes ces ravissantes demoiselles autour de nous. Mais rassures toi, elles ne t’arrivent pas à la cheville. » Je lui fis un petit clin d’œil et m’aperçut que je la tenais toujours par la taille. Oh, c’était loin de me déplaire vous savez ! Au contraire, un sourire rempli de malice - qui se trouvait à chaque fois que je la voyais ! - se trouvait toujours affiché sur mon visage. J’en oubliais carrément l’achat de mes jeux vidéos. Ce n’est pas tout les jours que j’avais la chance de rencontrer la belle Loan en dehors des murs de l’université. J’en ai connu des demoiselles mais des comme Loan, jamais. C’est la première fois que je vois une fille refuser mes avances et être toujours sur la défensive. Je ne sais pas ce qu’il c’est passé dans sa vie mais à mon avis c’est quelque chose de grave pour qu’elle soit ainsi avec moi ou alors c’est parce que je suis énervant. C’est possible aussi. Ce ne sera pas la première fille à me le dire vous savez. Mon baise main n’a pas franchement plu à la demoiselle. Hum .. J’avoue que c’est un peu vieux jeu mais je n’aime pas faire comme tout le monde. J’aime bien me démarquer, sortir du lot. Être un mouton, ça ne m’intéresse pas. « oh mais pourquoi tu es aussi méchante avec moi ? C’est vrai, je viens de te sauver la vie quoi ! Un peu plus et tu te retrouvais les fesses par terre devant tout le monde. » Bon, j’avoue que c’était un peu de ma faute mais j’aurais très bien pu la laisser s’étaler devant tout le monde surtout qu’il y avait pas d’étudiants de l’université donc voilà, ça aurait pu être drôle. Enfin ça dépend pour qui. Mais comme je ne suis pas le vilain grand méchant loup que tout le monde dit, j’ai décidé de l’empêcher de se taper l’affiche devant toute la foule. La jeune fille me tourna les talons pour entrer dans une nouvelle boutique. Ah ces filles ! Décidément, je ne les comprendrais jamais. Pourquoi ressentent-elles ce besoin constant d’aller faire les boutiques tout le temps ? Ca doit faire un an que je ne les ai pas fait moi et je ne m’en porte pas plus mal. J’hésitais un moment et entrais finalement dans cette boutique de fringues. Je suivais de prêt Loan, mon sourire malicieux toujours sur mes lèvres. « et qu’est-ce que je voulais alors d’après toi ?! Moi je pensais que l’on pourrait passer un petit moment tout les deux non ?! » Oulà tu rêves un peu trop Maxym ! Loan qui accepte ton invitation ? J’admets que c’est bientôt noël mais tout de même, il ne faut pas trop rêver. Les bras croisés sur mon torse, j’observais toutes les jeunes filles en extase devant les étalages de vêtements, chaussures .. Et que sais-je encore. Je sentais un mal de tête arrivait et une irrésistible de monter sur un ring de boxe. Un lieu typiquement masculin et où je suis certain de me sentir nettement plus à l’aise qu’ici.
Revenir en haut Aller en bas
Administratrice
Never trust a pretty girl with a ugly secret..
avatar
dîtes bonjour à
M. River Levingston
Messages : 207
Crédits : Esperance & Tumblr
Célébrité : Nina (HOTNESS) Dobrev
Réputation : 0



Feuille de personnage
Age: 22 ans
Etudes: Management
Club: Danse

MessageSujet: Re: loan ♔ opération séduction.   Lun 5 Déc - 12:21


Oui, c’est vrai que Loan avait percutée Maxym quand ils étaient tous les deux à la cafétéria et c’est ainsi qu’ils se sont rencontrés. Sur un misérable malentendu, et depuis il ne la quitte plus et cela a le don d’énerver Loan. Maxym s’était alors énervé à ce moment là, partant complètement au quart de tour. Bien que Loan soit plutôt du genre passive, elle ne supporte pas qu’on lui marche sur les pieds ou bien qu’on lui dicte sa conduite, tout simplement. Alors bien évidemment, quand Maxym lui avait dit de faire attention et qu’elle regarde plutôt où elle marchait, elle s’est énervée contre lui et elle lui a répondu sur le même ton qu’il avait osé utiliser envers elle. Et quand on voit que maintenant il l’a suit comme un petit toutou et qu’il n’arrête pas d’essayer de la faire céder tout en disant à tout le monde qu’ils sortent ensemble, Loan se dit qu’elle aurait peut être mieux fait de baisser les yeux et de ne rien dire à ce moment là. Elle aurait surement eu un peu plus la paix. Mais bon, ça lui apprendra à parler sans se rendre compte de ce qu’elle peut bien dire. Et voilà que maintenant, c’est lui qui lui rentrait dedans. Bien évidemment, Loan n’allait pas laisser tomber une occasion de l’envoyer boulé un peu. Il s’était excusé tout en la retenant par la taille pour ne pas qu’elle tombe. Loan lui dit alors de regarder où il marchait plutôt que de se regarder dans les vitrines pendant qu’il marchait. « M’admirer ? Oh mais tu te trompes lourdement ma belle. Ce n’est pas moi que j’admirais mais plutôt toutes ces ravissantes demoiselles autour de nous. Mais rassure toi, elles ne t’arrivent pas à la cheville. » Loan devait bien se douter qu’il allait rétorquer. Il le fait tout le temps. « Est-ce que j’ai l’air d’être quelqu’un qui avait besoin d’être rassurée ? Non. » Ce qui est bien avec Loan, c’est qu’elle répondait parfois à sa question même si elle venait de la poser à l’instant. « Et arrête de m’appeler ma beauté, ou ma belle, ça m’donne la nausée. » A la fin de cette remarque, Loan fit semblant de se faire vomir pour vraiment lui faire comprendre qu’il l’insupportait. Et c’est vrai qu’à ce moment là, Loan se rendit compte qu’il était encore en train de la tenir par la taille. « Et si tu pouvais aussi me rendre ma taille, ça serait parfait. » Et voilà qu’il se mettait à embrasser sa main à la façon moyen-âge. Non mais il ne va vraiment pas bien dans sa tête celui-là. Et en plus, il croyait vraiment que ça allait faire son petit effet ? Non, mais il est vraiment grave dans sa tête. « Oh mais pourquoi tu es aussi méchante avec moi ? C’est vrai, je viens de te sauver la vie quoi ! Un peu plus et tu te retrouvais les fesses par terre devant tout le monde. » « Oh. J’suis censée me mettre à tes pieds et te remercier je suppose ? » De l’humour, bien évidemment. Elle n’allait tout de même pas se mettre à genou pour le remercier. Il pouvait rêver. Enfin bref, Loan avait coupé court à la conversation pour retourner dans les magasins. Mais c’était sans compter sur le fait que Maxym la suive même dans un magasin. Non mais il voulait vraiment qu’elle le frappe ? « Et qu’est-ce que je voulais alors d’après toi ? Moi je pensais que l’on pourrait passer un petit moment tous les deux, non ? » « Dans tes rêves, oui. Mais seulement là-bas. » Loan continua alors d’arpenter les rayons du magasins, portant plus son attention sur les vêtements que sur Maxym. De toute évidence, il allait bien finir par comprendre qu’il ne l’intéresse pas, non ? Ou alors c’est qu’il n’a vraiment rien dans la cervelle. « Tu me lâches, oui ? » Non mais c’est vrai, il était en train de la suivre parmi les allées comme un petit toutou. « Bon sérieux, dis-moi ce que tu me veux là parce que tu m’saoules. » Oui bon Loan était peut être excessive dans ses paroles mais bon, Maxym et elle ce n’est pas vraiment la grande amitié et tout.

_____________________________



Dis moi qu’tu m’aimes,

rien qu’une fois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
dîtes bonjour à
Invité



MessageSujet: Re: loan ♔ opération séduction.   Lun 5 Déc - 22:11


→loan&maxym.

Loan était vraiment une très jolie demoiselle. Tout à fait à mon goût qui plus est. Mais il ne se passera jamais rien entre nous. Pourquoi ? Tout simplement parce que la demoiselle refuse et qu’en plus, nous nous ressemblons un peu trop. Loan et moi avons à peu près le même caractère et c’est pour ça que ça explose très souvent - voir tout le temps - entre nous. Pourtant, je dois avouer que j’aime tout particulièrement le jeu qui c’est installé entre elle et moi. C’est un peu comme le jeu du chat et de la souris sauf que je ne veux pas la mettre dans mon lit - je ne dis pas non si ça arrive hein ! - mais je cherche plutôt à la mettre hors d’elle par tout les moyens. Et vous voulez savoir ? Eh bien ça marche à merveille. En général, il ne faut pas longtemps pour que la demoiselle ne me balance une de ses répliques bien sanglantes que j’adore. Elle démarre au quart de tour et j’aime ça. Malgré tout ça, je suis certain que si je n’avais pas commencé ce petit jeu, Loan et moi pourrions s’entendre. C’est vrai, la jeune femme a vraiment l’air de quelqu’un de bien et puis, je sais pas mais quand je l’observe de loin, j’ai cru remarquer qu’elle avait l’air triste et qu’elle était souvent perdue dans ses pensées ou avec ses écouteurs sur ses oreilles. A chaque fois que l’on se parlait, j’avais une espèce de sourire malicieux sur les lèvres. Loan se doutait très bien qu’à chaque fois qu’elle me balancerait une de ses répliques, je rétorquerais. C’est comme cela que l’on fonctionne tout les deux. Enfin, il n’y a pas qu’avec elle que je fais cela. Avec tout le monde mais plus particulièrement avec les jeunes filles. Pourquoi ? Hum .. Je ne sais pas en fait. Pour faire simple, on va dire que c’est parce que j’aime beaucoup draguer toutes les jeunes filles que je rencontre et jouer avec elle surtout. Eh oui, je suis très joueur. D’ailleurs, je paris souvent de l’argent et je ne me plains pas, je gagne assez souvent. La chance est avec moi ! Enfin .. Pas avec les filles hein ! « tu sais, quand je vois ta tête des fois, on dirait bien que oui, tu as besoin d’être rassuré. La nausée ? Tu m’en vois navré vraiment ! ». Bien sur qu’il ne l’était pas. Pourquoi devrait-il s’excuser de lui faire des compliments en lui donnant la nausée ?! Nan sérieusement on frise le ridicule là. Je relâcha l’emprise que j’avais sur elle et la laissa entrer dans le magasin. Avait-elle vraiment l’intention d’acheter quelque chose dans cette boutique ou était-ce juste une échappatoire pour que je lui fiche la paix ? Mais elle me connait mal, très mal même. Pourtant depuis le temps que l’on se fréquente, elle devrait savoir comment je suis non ?! Laissant donc la jeune femme se ruait dans la boutique remplie de vêtements, chaussures, cosmétiques et autres choses attirant la convoitise des jeunes femmes modernes, je l’observais de loin. Je ne parle pas beaucoup mais en revanche j’observe beaucoup. C’est l’une des premières choses que l’on vous apprend en boxe, àa et garder son sang froid. Chose que je ne fais que très rarement. En effet, je suis de nature très impulsif donc j’agis avant même de réfléchir. Je me moque pas mal de foncer droit dans le mur ou de l’éviter. La vie est trop courte pour se poser des questions. Finalement, après en avoir eu marre d’observer Loan, j’entrais dans le magasin. La musique était agaçante, les clients et les vendeurs parlaient bien trop forts pour moi .. Suivant de près la demoiselle, je vis dans son regard que je l’agaçais mais il est absolument hors de question que je m’arrête là. Ça n’aurait aucun intérêt de se stopper maintenant. « dans mes rêves ? Mais tu y es déjà dans mes rêves tu sais ». Il y avait pas mal de jeunes étudiantes de la même université que nous et donc elles devaient avoir entendus parler de la rumeur sur Loan et moi - que j’ai lancé ahah ! J’attrapais donc la jeune femme par la taille et l’embrassais tendrement. Bah quoi, aux yeux des autres nous sommes un couple, il faut donc agir comme telle non ?! Oh bien sur, je m’attendais à des répercutions et même à recevoir une baffe de Loan mais bon, le jeu en valait la chandelle. « il faut bien jouer le couple de ce que l’on raconte sur nous ma belle ». Murmurais-je à son oreille. Elle sait très bien que c’est moi qui est lancé cette rumeur et je n’eus m’empêcher d’éclater de rire. Je lâchais sa taille mais rester tout de même assez près de la demoiselle. Comme si j’attendais impatiemment la baffe.
Revenir en haut Aller en bas
Administratrice
Never trust a pretty girl with a ugly secret..
avatar
dîtes bonjour à
M. River Levingston
Messages : 207
Crédits : Esperance & Tumblr
Célébrité : Nina (HOTNESS) Dobrev
Réputation : 0



Feuille de personnage
Age: 22 ans
Etudes: Management
Club: Danse

MessageSujet: Re: loan ♔ opération séduction.   Mar 6 Déc - 19:32


Quand elle se retrouvait en compagnie de Maxym, les réactions de Loan pouvaient paraître plutôt excessives. Mais ce n’est pas non plus de sa faute, c’est de la sienne. C’est à cause de lui si elle est dans cet état à chaque fois qu’elle le voit. En plus de cela, elle sait parfaitement que lorsqu’elle aura écourtée ce petit moment particulier entre eux, elle aura besoin d’aller danser un peu pour se calmer. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que Maxym est le genre de personne qui arrive très facilement à mettre Loan hors d’elle. Dès qu’elle le voit, elle n’a qu’une seule envie, c’est de le frapper. Et croyez-le ou non, elle reste persuadée qu’elle pourra un jour faire ce dont elle rêve par dessus tout. Pour le moment, elle se contente simplement de lui répondre sur le même ton qu’il lui parle et c’est bien ainsi. Même si au début elle ne voulait pas se mettre dans ses états pour lui, Loan ne peut pas s’en empêcher. S’il pouvait disparaître de la circulation pendant un certain temps, Loan serait surement la plus heureuse des filles. Lorsqu’il lui fit de nouveau une remarque, par rapport cette fois-ci au fait qu’il pouvait lui donner la nausée lorsqu’il lui donnait des surnoms stupides, Loan ne préféra rien répondre. Non, elle ne veut pas se rabaisser à son niveau, ça serait vraiment débile. Et ce fut un véritable soulagement lorsque Maxym la lâcha. Oui parce qu’il la tenait un peu par la taille depuis qu’elle a failli tomber parce qu’il lui est rentré dedans. Enfin, elle n’était plus sous son emprise. Le bon Dieu existe peut être finalement. Oui, c’était presque une remarque qu’elle aurait pu dire tout haut, mais elle se retenait tout de même. Et puis, voilà que Loan était partie pour retourner à sa séance de shopping, mais c’était sans compter sur Maxym qui était en train de la suivre comme un petit chien. Si au départ elle faisait comme si elle s’en fichait, les nerfs de Loan n’arrêtaient pas d’être de plus en plus forts. Au point qu’elle se mit à lui crier dessus en plein dans le magasin. Les gens se tournèrent un peu vers eux, mais Loan s’en fichait complètement. « Dans mes rêves ? Mais tu y es déjà dans mes rêves tu sais. » Enfonçant légèrement son doigt dans sa bouche, Loan fit semblant une fois de plus de vomir. « Beurk. » Non, mais sérieusement, il se prenant pour qui là ? Loan allait rajouter autre chose quand Maxym se mit à poser sa main sur sa taille et il se rapprocha d’elle pour l’embrasser tendrement. Si Loan ne dit rien au départ, c’est bien parce qu’elle ne comprenait pas vraiment ce qui était en train de se passer là. Le baiser qu’il était en train de lui donner arrêté au bout de quelques secondes, Maxym sera tout de même proche d’elle et en profita pour murmurer quelques mots à son oreille. « Il faut bien jouer le couple de ce que l’on raconte sur nous ma belle. » Loan ne put s’empêcher de se reculer quelques instants, même s’il l’a gardait tout le temps auprès d’elle, et elle esquissa un véritable sourire qui était bien faux, surtout. C’est sur que là, il méritait amplement une gifle monumentale à ce moment donné. Il voulait jouer ? Parfait. Loan se rapprocha alors de nouveau de lui, et surtout de son oreille avant de chuchoter quelques mots à son tour. « Tu ne sais pas à quel point tu vas regretter ce que tu as fait, Maxym. » Bien qu’elle ne fût pas très menaçante, Loan pensait sincèrement ce qu’elle disait. Elle savait très bien que si la rumeur de leur « couple » était présente, c’est bien à cause de lui. C’est bien lui qui a lancé cette rumeur. Et pour quoi d’ailleurs ? Ca leur sert strictement à rien puisqu’ils font tous les deux partis de l’élite du campus. En aucun cas, ils n’ont besoin de prétendre être un couple pour être encore plus populaire. De toute évidence, Loan s’en fiche de sa popularité. D’un geste plutôt vif, l’un des sacs de shopping de Loan se retrouva au niveau de l’entrejambe de Maxym. Restant tout de même proche de lui, comme tout à l’heure, Loan continua de parler assez doucement dans son oreille. « Ne me cherche pas, tu finirais par me trouver, et tu n’aimerais pas le côté sadique qui peut se trouver en moi. Alors si tu veux que ton mini toi reste bien sagement dans ton caleçon, évite de m’embrasser une fois de plus ou j’te promets que cette fois-ci, j’irais moins doucement et tu risquerais d’être inapte à t’envoyer en l’air pour les années à venir. »

_____________________________



Dis moi qu’tu m’aimes,

rien qu’une fois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
dîtes bonjour à
Invité



MessageSujet: Re: loan ♔ opération séduction.   Jeu 8 Déc - 10:12


→loan&maxym.

Pénible. Quand vous demandez aux personnes qui me connaissent de me décrire, c’est le mot qui ressort le plus souvent. L’agacement et la manipulation c’est tout un art chez moi, pourrais-je même dire. Et puis lorsque j’ai décidé de prendre quelqu’un pour cible, je ne la lâche pas si facilement. La pauvre Loan, elle n’a vraiment pas de chance avec moi. Pourtant, je suis certain que nous pourrions être de bons amis si l’on faisait chacun un effort. Je ne sais même plus pourquoi j’ai commencé à agir de la sorte avec elle. Peut-être est-ce dû à son comportement et à la manière qu’elle a de démarrer au quart de tour à chaque réflexion que je lui fais. Et puis, il y a une chose que j’aime beaucoup chez Loan : ces réactions quelques peu exagérées parfois. Nan mais c’est vrai quoi ! Les fois où elle fait semblant de se faire vomir quand je lui donne un bisou sur la main ou sur la joue sont certainement les plus drôles je dois bien avouer. Je n’ai jamais rencontré une fille comme elle et pourtant, Dieu seul sait que j’en ai connu des filles depuis toutes ces années. Elles sont toutes différentes. Pour ma part, je peux dire que la plus belle chose que l’on possède sur la planète Terre c’est la femme. Nan, nan je ne cherche pas à jouer le loveur que je vous rassure et puis de toute façon, ça ne m’irait absolument pas. Mais disons que je ne pourrais pas me passer des femmes. Si un jour, on me donne la possibilité de devenir gay, je crois bien que je refusais. La femme c’est la plus belle chose au monde et c’est sans doute pour cette raison que j’aime autant passer de temps à draguer les filles et à coucher avec elles aussi. Enfin pour la plupart. Bah oui, il y en a certaines - Loan ou Loreley par exemple - qui osent me résister. Mais bon, je dois dire que ça fait plaisir de voir certaines demoiselles avec un caractère assez fort pour avoir le cran de me défier. Ça m’intrigue et ça m’intéresse beaucoup. Voilà pourquoi Loan me fascine autant ! Les bras croisés sur mon torse, j’observais la jeune femme. Je suis quelqu’un de très observateur, c’est surtout pour cela que j’ai toujours eu l’avantage sur mes adversaires. Je repère leurs techniques et leurs faiblesses pour mieux leur mettre la raclée de leur vie. En général, ils me cherchent une fois mais pas deux. C’est comme ça que j’ai pu me faire une réputation de « grand méchant loup » en seulement trois années. Levant les yeux au ciel, je soupirais en l’entendant. « oh s’il te plait arrête un peu. Je connais pleins de filles qui tueraient pour pouvoir être à ta place et être en ma compagnie. Franchement, je suis vraiment si repoussant ?! » Le comportement de la jeune fille a beau m’amuser, il y a certaines fois où elle dépasse les limites sérieusement. Bon, j’avoue être agaçant voir pénible quelques fois mais c’Est-ce qui fait partis de mon charme - d’après ce qu’on m’a dit. Il n’y avait pas de sentiments dans ce baiser. J’avais tout simplement envie de l’embêter encore un peu et puis, c’était drôle d’observer ces différentes réactions. Toutes les personnes autour de nous, nous observer en silence. Enfin, je pouvais sentir leur regard derrière moi mais qu’importe ? J’ai appris à ne pas faire attention aux regards des autres. Je vis ma vie comme je le veux et si ça ne plait pas, tant pis pour eux. Qu’ils essaient dont de faire mieux que moi si ils s’en sentent capable. Mais dans la vie, j’ai appris que les personnes sont beaucoup mieux à critiquer les autres que d’améliorer leur pitoyable existence. Ai-je améliorer ma vie ? Dans un sens oui ! C’est vrai que j’ai laissé tomber beaucoup de choses et une bonne situation pour vivre comme un marginal. Mais ça correspond beaucoup mieux à ma personnalité. Je déteste tout ce qui a rapport au luxe, je n’ai pas besoin des choses les plus couteuses pour être heureux. Le strict nécessaire me suffit amplement. Les menaces de Loan ne me font absolument pas peur mais j’aime lui faire croire. Je ne réfléchis jamais à ce que je fais et je pense encore moins aux conséquences mais je le fais, sans me poser de questions. Tout le monde croit vraiment que je sors avec Loan. A croire que l’on ferait un mignon petit couple tout les deux. Certes, elle est très séduisante mais je ne sais pas si nous arriverions à se supporter en tant que couple. Nous avons un peu le même caractère donc ça ne collerait surement pas et puis, une relation sérieuse pour moi ? Ahah mais même pas en rêve les amis ! Enfin, peut-être un jour mais pour le moment, je n’en ai pas envie et puis, je ne me sens pas prêt pour être franc. Soudainement, je me mis à rire jaune. Si il y a bien une chose que nous - les mecs - on veut à tout prix préserver c’est bien nos bijoux de famille. Ce qui fait que les filles ne peuvent pas se passer de nous. Gardant tout même une petite distance entre nous, je lui murmurais à l’oreille. « hum .. Tu crois vraiment me faire peur ? Si tu savais le nombre de filles qui m’a sortie une chose similaire à la tienne .. Si tu commences à te montrer violente, je serais dans l’obligation de l’être à mon tour. Je me suis juré de ne jamais frapper une fille mais il y a des limites tout de même. » Et voilà que mon côté mauvais garçon ressort. Il n’y a pas plus stupide et puéril que de lever la main sur une fille. Je déteste les types qui font ce genre de choses. Même si je venais de lui dire le contraire, je ne la toucherais jamais violemment. J’ai des principes et il est hors de question que je les trahisse. C’est tout ce qu’il reste de l’éducation que j’ai reçu de mon paternel.
Revenir en haut Aller en bas
Administratrice
Never trust a pretty girl with a ugly secret..
avatar
dîtes bonjour à
M. River Levingston
Messages : 207
Crédits : Esperance & Tumblr
Célébrité : Nina (HOTNESS) Dobrev
Réputation : 0



Feuille de personnage
Age: 22 ans
Etudes: Management
Club: Danse

MessageSujet: Re: loan ♔ opération séduction.   Lun 19 Déc - 18:08


Aussi bizarre que cela puisse paraître, si Maxym ne s’était pas mis à chercher Loan en tentant plusieurs fois de flirter avec elle, ils pourraient s’entendre tous les deux. C’est même sur. Ils se ressemblent plus qu’on ne pourrait le croire. Mais dès qu’on lui parle de Maxym, Loan a tout simplement envie de vomir. Elle ne le supporte pas à l’heure actuelle et ce n’est surement pas près de changer tant qu’il ne changera pas de comportement envers elle. Il l’avait suivi dans un autre magasin et Loan commençait vraiment à perdre espoir qu’il ne l’a lâche pour le moment. « Oh s’il te plait arrête un peu. Je connais pleins de filles qui tueraient pour pouvoir être à ta place et être en ma compagnie. Franchement, je suis vraiment si repoussant ? » La réponse qui vient tout de suite en tête dans celle de Loan est bien de confirmer ce qu’il est en train de lui dire, de répondre par la positive à sa question. Oui, pour Loan il peut se montrer très repoussant. Et encore, le mot est faible. « Tu oublies quelque chose, mon cher Maxym. Je ne suis pas comme toutes les filles. Je ne suis pas ce genre de fille qui va se pouponner pendant des heures simplement pour attirer ton attention. Oh, non. Je suis plutôt dans la partie des filles qui n’en n’ont strictement rien à faire de toi et de ta petite personne. » Le pire fut tout de même quand Maxym se mit à l’embrasser, et de lui dire ensuite de faire comme si ils étaient ensemble puisque c’était bien la rumeur qui courait. Elle était au courant, elle savait très bien que c’était lui qui avait lancé cette rumeur. Mais ils ne sont pas ensemble, bordel. Pourquoi est-ce que tout le monde peut croire à ses stupides rumeurs ? Loan lui dit alors de faire attention parce qu’à force de la chercher il pourra finir par la trouver et ce ne sera pas forcément une bonne chose pour lui. « Hum… Tu crois vraiment me faire peur ? Si tu savais le nombre de filles qui m’a sortie une chose similaire à la tienne… Si tu commences à te montrer violente, je serais dans l’obligation de l’être à mon tour. Je me suis juré de ne jamais frapper une fille mais il y a des limites tout de même. » Loan ne put s’empêcher d’esquisser un sourire face à cette remarque avant de se rapprocher un peu plus de Maxym pour pouvoir lui répondre. « Alors laisse-moi te dire que toi non plus, tu ne me fais pas peur. Loin de là, même. » Bien qu’elle soit une fille, Loan sait tout de même se défendre. Ca aide de trainer avec pleins de garçons. On apprend à se forger un caractère et même à se défendre comme il se doit. En attendant, Loan coupa court à la conversation pour continuer de fouiller dans les rayons du magasin pour s’acheter de nouvelles choses. Elle finira bien par trouver de toute évidence, elle en est certaine. Au bout de quelques minutes, Loan choisissais quelques articles et elle s’en allait vers la caisse pour les payer et pour ensuite sortir du magasin. En sortant, Loan se tourna vers Maxym qui était encore auprès d’elle. « Si tu veux te rendre utile, tu n’as qu’à porter mes sacs. » Elle esquissa alors un grand sourire après cette remarque. Bien évidemment, elle plaisantait. Elle ne ressemblait pas du tout à ce genre de fille qui aime se faire entretenir. Loan continua alors sa route avant de s’arrêter devant une autre porte. « Et dis-moi, tu comptes me suivre dans les toilettes aussi ? Je n’ai pas forcément besoin d’aide, mais on peut s’arranger. »

_____________________________



Dis moi qu’tu m’aimes,

rien qu’une fois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
dîtes bonjour à
Invité



MessageSujet: Re: loan ♔ opération séduction.   Jeu 22 Déc - 19:12


→loan&maxym.

Sans vouloir me vanter, j’ai toujours été assez doué pour me faire une opinion assez rapide sur les personnes que je fréquente. Je n’écoute jamais les rumeurs que l’on peut entendre un peu partout autour de nous, j’aime bien me faire une idée des personnes par moi-même et savoir à qui je peux faire confiance ou non. Mais bien sur - comme partout dans le monde - il y a toujours quelques exceptions à la règle. Pour le cas de Loan, je sais que si je ne passais mon temps à l’embêter on pourrait s’entendre, peut-être pas à merveille mais bon, un petit peu au moins. C’est vrai que dès que j’en ai l’occasion, je passe la plupart de mon temps à mettre la petite brune dans tout ces états. Et c’est assez facile je dois dire. En effet, Loan a la manie de démarrer au quart de tour très rapidement et je dois dire que s’en ai comique par moment. Mais c’est également énervant des fois. Pourquoi ? Tout simplement parce que la demoiselle est toujours sur la défensive avec moi. J’avoue qu’elle a de quoi être jalouse avec moi mais tout de même il y a des limites. Suis-je si agaçant que cela ? Tandis que je la suivais toujours dans chaque magasin où elle allait - en suivant presque le même parcours aussi - je l’écoutais répondre à ce que je venais de lui dire. Je soupirais en levant les yeux au ciel. Loan se répétais bien souvent mais j’aimais bien ce qu’elle me disait. Elle était l’une des rares personnes à avoir assez de courage pour me résister et me tenir tête aussi. C’est ça que j’aimais chez Loan : sa capacité à me tenir tête. Je me rapprochais d’elle alors que ne s’y attendait probablement pas. « Oh, ça je sais que tu n’es pas comme les autres filles ma chère. Et tu sais quoi ? Je t’aie bien enfin de compte, j’aime aussi la manière dont tu me tiens tête. Tu es l’une des rares à le faire. » C’est vrai qu’auprès de la gente féminine, j’avais plutôt une réputation de don juan et je couchais avec quasiment toutes les filles que je rencontrais. Il n’y a que Loan, Joy et encore quelques unes qui ne sont pas passés dans mon lit. Je n’ai pas beaucoup - voir très peu - d’amis féminines puisque je ne crois pas trop en l’amitié garçon/fille. Eh oui, nous sommes au vingt et unième siècle, et là où tout est possible moi je ne crois pourtant pas à l’amitié des hommes et des femmes. Pour moi, il est impossible d’être amis avec une personne du sexe opposé sans ressentir de l’attirance pour cette personne. Je ne dis pas que je suis attiré par Loan hein ?! Je dis juste que l’amitié des homme et des femmes m’ai impossible à imaginer c’est tout. Après chacun son opinion ! Je ne comprenais pas pourquoi Loan était tout le temps ainsi avec moi. Je souriais lorsque la jeune demoiselle me répondit qu’elle non plus n’avait pas peur de moi. Je doute qu’elle sache de quoi je suis capable. Enfin, je ne frappe pas les filles. Non, il ne faut pas pousser non plus hein ?! Mais il n’y a pas que dans la violence que je sois le meilleur - oui, oui je suis modeste - mais il y a aussi la vengeance où je suis l’un des meilleurs. Pas la vengeance physique mais plutôt moralement. Je crois bien que c’est la pire des choses ça. En fait, ce n’est pas tant de toucher la personne physiquement le plus douloureux mais c’est la blessure causée par les mots parfois et croyez-moi que pour cela je suis encore bien plus doué que la bagarre. « tu n’as pas peur de moi ? Ça tombe bien, ce n’était pas mon but tu sais ! » Quand je me promène que ce soit sur le campus ou en centre ville, on dirait que les passants ont peur de moi. Personnellement, je ne vois pas pourquoi mais bon. Et c’est encore bien pire lorsque je me promène avec mon gang. Alors là, je ne vous explique même pas mais personne ne nous approche. Pourtant, nous sommes des êtres vivants comme toute le monde je veux dire, il y a des moments où je ne comprends pas les gens. Je saisissais les sacs de la demoiselle et fit le gentil garçon serviable en lui portant ces différentes trouvailles. Je n’ai jamais vraiment compris pourquoi les filles ont ce besoin étrange de parcourir les magasins tout le temps. Pour ma part, j’y vais une fois tout les six mois et encore. Pareil pour le coiffeur, je me débrouille tout seul mais j’ai horreur de toutes ces choses qui font très féminines. Et puis qui nous poussent à la consommation aussi. J’ai beau avoir grandis dans une famille aux revenus aisées et dans les beaux quartiers des différentes villes où nous habitions, mais je n’ai jamais été à l’aise dans tout ce luxe. Je n’ai jamais trouvé ma place là-bas à l’instar de ma sœur cadette qui elle arrivait à s’adapter parfaitement bien. Me tenant bien droit, je regardais Loan dans les yeux. « Vos désirs sont des ordres mademoiselle. Nan quand même n‘abusons pas hein ?! Qu‘entends-tu par s‘arranger ? » Intrigué ? Oui j’avoue mais qui ne le serais pas avec une telle proposition si telle en était une.
Revenir en haut Aller en bas

dîtes bonjour à
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: loan ♔ opération séduction.   

Revenir en haut Aller en bas
 

loan ♔ opération séduction.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Opération Séduction [Charlie]
» tuto haradrim, opération désert
» Salle d'opération section civile
» Votre fédération 2011.
» Ambassade de la Confédération du Rhin {LCR}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
University of Texas :: Hors jeu :: Corbeille-