AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ◗ Un rival au même niveau » [ ✝ Maxym ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
dîtes bonjour à
Nathan C. Wilson
Messages : 245
Crédits : (c) Blondie ▲
Célébrité : Ian Somerhalder
Situation : Célibataire
ID :
Réputation : 0



Feuille de personnage
Age: 23 ans
Etudes: Droit
Club: Boxe

MessageSujet: ◗ Un rival au même niveau » [ ✝ Maxym ]    Dim 4 Déc - 16:40



C'était sous une pluie fine mais incessante qu'était Conrad, jeune homme d'une élégance remarquable, il se tenait droit, l'air fier et supérieur sans même qu'il ne s'en rendre vraiment compte cela dit, il était gracieux dans ses gestes et dans ses pas et marchait à une allure lente mais tout aussi adroite, cela n'était qu'un simple détail parmi tant d'autre. Attitude que sa génitrice lui avait appris quand il était encore un adolescent, lui apprenant les manières nécessaire pour bien se faire remarquer, de façon diplomate. Venant d'une famille bourgeoise, il ne devait en aucun cas se montrait bougon, et mal élevé, depuis il ne cessait de se tenir correctement puisque c'était dans ses habitudes. La pluie s'abattait délicatement sur l'herbe et le sol rocailleux menant au gymnase tout comme sur lui-même, les gouttes d'eau déferlaient sur ses bras nus puisqu'il n'était habillé que d'un simple tee-shirt en manches courtes ainsi que sur son visage ou ils roulèrent sur ses joues croyant presque à des larmes, ses cheveux devenait de plus en plus mouillés et à effet décoiffé, en bataille. Le temps n'était pas vraiment au beau fixe, les nuages en plus de la pluie camouflaient le soleil si bien qu'un petit arc-en-ciel trônait dans le ciel bleu-gris, ce qui importait peu Conrad par ailleurs. Le jeune homme était dans un piteux état, il était de mauvais humeur, bien qu'impossible de le percevoir dans ses allures, de plus il était énervé et c'était sûrement la raison pour laquelle il se dirigeait vers le gymnase, le seule endroit où il se sentait bien, du moins du côté où se déroulaient les entraînements de boxe. Il se sentait assurément mieux quand il avait des gants aux mains, d'un simple short mi-long lui arrivant juste au dessus des genoux et à la couleur d'un bleu foncé profond, parfois même un protège-dents lors de match. C'était le seul moment où il pouvait se calmer et canaliser sa colère, frapper, encore et toujours dans un sac, de toute ses forces encore et toujours jusqu'à ce qu'il se se sentait mieux et cela pouvait durer des heures sans s'arrêter. C'était son échappatoire et rien ni personne ne pouvait l'en dissuader, il était fait pour la boxe, pour se battre et gagner ni plus ni moins.
Il regarda dans les alentours, personne en vue, ce qui était plutôt normal vu le temps qu'il y avait dehors. La plupart des étudiants ne sortaient pas ou très peu. Il continuait d'avancer vers le gymnase qui se trouvait non loin de lui à présent, Conrad portait un sac qui pouvait se tenir soit par l'épaule à l'aide d'une bandoulière soit à la main. Dans ce sac étaient disposés tous les éléments nécessaires pour ce qui était de pratiquer la boxe : ses gants, son short, son protège-dents et ses chaussures pour maintenir confortablement ses pieds. Avec une serviette pour éponger lorsqu'il transpirait et une autre lorsqu'il prenait sa douche dans les vestiaires. Ainsi arrivé devant le gymnase, il y pénétra en ouvrant la porte et en la refermant derrière lui, il s'arrêta quelques secondes devant l'entrée puis se dirigea vers dans l'arrière de la pièce, de là il avança vers son casier où pour les reconnaître était inscrit le prénom et le nom de famille. La salle était vide et c'était mieux comme cela, il n'avait envie de voir personne et surtout pas Maxym qu'on pourrait désigner comme étant un peu son rival et avec qui les conflits étaient au beau fort. Rapidement il s'était vêtu du nécessaire et se dirigea vers les gradins pour allumer la radio et ainsi faire parvenir la musique dans l'ensemble de la pièce. Il se dirigea ensuite dans le milieu de la salle afin d'arriver en face d'un sac parmi tant d'autre. De là il entreprit de taper, de frapper et de s'acharner sur le sac de boxe, refoulant toutes les émotions qu'il gardait en lui, tout en inspirant et expirant de façon régulière à chaque frappes qu'il donnait. Il était nécessaire pour lui de faire le vide, d'extérioriser sa rage et d'essayer et de parvenir à se calmer. Bien trop de choses l'énervait en ce moment et malgré la présence de son meilleur ami, Mickaël il n'en restait pas moins sur les nerfs. De plus il n'était pas du genre à se confier et à dévoiler sa vie, ses sentiments, ses émotions et tout ce qui allait avec. Il était renfermé et très peu bavard, ce qui lui donnait un aspect mystérieux.


Spoiler:
 


Dernière édition par Conrad D. Jakman le Lun 19 Déc - 20:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourbillon--defeuilles.skyrock.com/
Invité
dîtes bonjour à
Invité



MessageSujet: Re: ◗ Un rival au même niveau » [ ✝ Maxym ]    Lun 5 Déc - 16:32


→conrad&maxym.

La pluie qui ruisselaient sur les vitrines des magasins. Les passants qui se pressaient de rentrer dans leur véhicule ou chez eux ou dans le premier magasin sur leur passage. Moi, je prenais tout mon temps. Les mains dans les poches, je commençais à être trempé mais je m’en fichais. Ce n’est pas ce genre de détails qui va me faire me sentir mal. Oui, j’aime faire attention à mon apparence mais je ne suis pas non plus tout le temps en train de m’admirer dans un miroir et on va dire que le matin, j’attrape les premiers vêtements que je trouve dans ma penderie. L’avantage de vivre avec une fille c’est que vous êtes certain de toujours trouvés des affaires propres dans votre garde-robe. Enfin, j’ai déjà connu pire comme situation. Vivre dans la rue. Vivre au jour le jour en ne sachant pas si tu vas manger le soir ou non .. Heureusement que j’ai conservé mon compte en banque et que je n’y ai pas touché depuis .. Mes dix ans au moins. Je ne suis pas économe loin de là mais disons que je ne suis pas quelqu’un de très dépensier. Bref, revenons à nos moutons ! Je venais de quitter mon appartement en laissant un mot à Joy pour la prévenir de ne pas m’attendre ce soir et que le repas se trouve dans le four. Elle se doutera sûrement que je suis à la boxe. En même temps, j’y vais tout les jours. C’est le seul moment de la journée que j’attends avec impatience et qui me procure beaucoup de plaisir. Il y a ça et aussi la cuisine. Eh oui, contrairement aux apparences je suis un très bon cuisinier. Bon, c’est assez simple ce que je fais mais je le fais bien. Avec Joy, nous nous sommes mis d’accord. Elle s’occupe de tout ce qui est ménage et moi, je fais la cuisine. On se partage les courses en revanche. Chacun son tour. Joy c’est la première fille que je respecte autant. Elle n’est pas comme les autres et je vous promet que si un jour, j’attrape celui qui sert de petit-ami, je lui ferais passer un sale quart d’heure. Il n’est pas rare que je me relève en plein nuit parce que je l’entend pleurer. Les types qui vont pleurer leurs copines ne les méritent pas. En plus lui, c’est un footballeur quoi et personnellement, je les déteste. Joy mérite mieux que lui. Je ne dis pas qu’elle serait mieux avec moi, loin de là mais je sais que si je sortais avec elle, je ne me comporterais pas comme lui déjà. Faire pleurer une fille c’est .. Ignoble. J’arrivais devant le gymnase où avait lieu l’entrainement de boxe. Mais mon téléphone portable se mit à sonner. Je décrochais donc. Il s’agissait de l’un des membres de mon groupe pour savoir si on faisait un truc ce soir. Quelle question ! Bien sur qu’on fait un truc ce soir mais je ne sais pas quoi en revanche. Peut-être juste trainer quelques part par là et draguer les filles en fumant et buvant. D’ailleurs, je venais de m’allumer une cigarette. Oh je vous rassure, je ne fume pas que ça. On ne dirait pas comme ça que je suis né dans une famille riche. Mon père a préféré me renier quand il a vu quel genre de personne je fréquentais. Tant pis pour lui hein ! Au début, je gardais contact avec ma sœur mais au fur et à mesure, nous sommes éloignés. Peut-être a-t-elle honte de moi ?! Elle a toujours fait partie des populaires et même la capitaine des Cheerladers une année il me semble. Moi ?! Ben, je ne suis que le pauvre garçon paumé. Je ne suis pas en colère contre tout le monde enfin pas tout le monde .. Certaines personnes c’est tout. J’éteignis ma cigarette qui sera sans doute responsable de mon cancer si l’on en croit les médias, raccrochais aussi mon cellulaire et pénétrais dans le gymnase. Mes affaires restaient ici - je les lave tout de même hein ! - et allais vers mon casier. Je me changeais rapidement et partit vers la grande salle d’entrainement. Bon, le ring était pris et tout les Puching ball également. Hum .. J’aurais dû venir plus tôt. Attendre ? Ça se voit que vous ne me connaissez pas vous alors ! Je repérais très vite un type que je ne portais pas spécialement dans mon cœur. Conrad Jakman, l’un des « rois » de l’université. Je me dirigeais vers lui et le regardais de haut, en train de frapper dans son sac. « t’as fini, tu peux me laisser la place non ? » Gêné ? Absolument pas les amis !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
dîtes bonjour à
Nathan C. Wilson
Messages : 245
Crédits : (c) Blondie ▲
Célébrité : Ian Somerhalder
Situation : Célibataire
ID :
Réputation : 0



Feuille de personnage
Age: 23 ans
Etudes: Droit
Club: Boxe

MessageSujet: Re: ◗ Un rival au même niveau » [ ✝ Maxym ]    Mar 6 Déc - 18:50



Il était impossible pour Conrad de réussir à se contrôler, à se maîtriser. Cela faisait pratiquement des heures qu'il frappait incontestablement et sans lassitude dans le sac de boxe qui basculait dans tous les sens tellement les coups étaient rapides et puissants. Il était au plus haut point énervé, énervé de l'hostilité qu'avait pu avoir son père à son encontre. Il repensait, ressassait sans cesse son passé, son adolescence sans que ce cela ne s'efface complètement, son géniteur l'avait mainte et mainte fois offensé, rabaissé, détruit et cela sans amertumes, sans rancunes et compassions d'autant plus pour son propre fils. Chaque coups de Conrad se permettait de donner intensifier encore plus sa rage qu'il gardait intérieurement et extérieurement au fond de lui, il n'aimait pas clarifier ses émotions à l'encontre des personnes qu'il côtoyait, comme son meilleur ami ou encore Meweene, il n'était pas vraiment du genre à se confier, à confier son passé, c'était malheureusement à cause de ce dernier qu'il avait fini par se renfermer sur lui-même, à devenir égoïste et à ne penser qu'à lui-même avant de penser aux autres, même si certaines personnes étaient des exceptions il n'en restait pas moins qu'il était hypocrite, mais pour lui cela était normal, il le méritait grandement de part les actions cruelles de son père, ce dernier l'avait renforcé, il l'avait littéralement fait changer du tout au tout, de sa personnalité et de son caractère en passant par son physique, restant simplement les traces d'éducations que lui avait apporté sa mère, son modèle. Conrad ne savait plus comment se concentrer, il était en sueur et les gouttes perlaient entièrement son corps, l'air devenait étouffant et pesant mais cela ne l'empêcha pas de continuer, si bien qu'il n'avait pas remarqué la présence des autres boxers dans la salle, bien trop perturbé et englobé dans son propre monde, et la plupart des gars savaient évidemment qu'il était préférable de le laisser tout seul, de le laisser extérioriser sa colère afin qu'il se calme au fur et à mesure. Il ne voulait pas être comme son père, il ne voulait pas être violent et sans amour mais cela était arrivé, de part ses gestes à la boxe et à l'indifférence qu'il portait à la gente féminine, même si la plupart des filles qu'ils croisaient étaient belles il n'en restait pas moins qu'il s'en contre-fichait, il était un sans-coeur ou du moins c'était comme cela qu'il se considérait, comme son père et il ne le voulait pas. Jamais il ne voudrait agir comme son père avait agi auparavant avec son propre fils, jamais il ne pourrait le contredire de n'importe quelle façon, bien que de toute évidence il n'aurait jamais d'enfants, de peur d'être comme son géniteur. Il avait dans ses veines le même sang qui coulait, il avait la même chair et il était semblable l'un à l'autre, comment alors ne pas se reconnaître en lui, il était et resterait comme son père, c'était inévitable et il ne pouvait rien changer.
Bien qu'il ait ralenti la cadence de ses coups dans le sac de boxe, il continuait toujours à se déchaîner, persuadé qu'en face de lui était posté son géniteur et qu'il se vengeait de tout le mal qu'il avait engendré à Conrad et tout autour de lui, d'ailleurs. La salle était à moitié remplie, plusieurs personnes étaient sur le ring accompagné du coach, d'autres faisaient la même action que Conrad, taper dans un sac, se défouler et encore d'autres se contentaient de faire quelques pompes ou abdos pour intensifier davantage leur muscles. Alors que Conrad allait s'apprêter à maintenir le sac de ses deux gants afin de la stabiliser pour ainsi partir vers un autre endroits, il entendit des pas derrière lui et savait très bien qui cela pouvait être, il roula ainsi des yeux. « T’as fini, tu peux me laisser la place non ? » Il était toujours de dos, et affichait un sourire sur ses lèvres, l'air amusé. Maxym Spenson, le type que Conrad détestait le plus dans le campus, il se prenait pour un gros dur et aimait tenir tête au brun et dont ce dernier ripostait avec grand plaisir. De là, il fini par maintenir le sac, comme il avait eu l'intention de faire et fit volte-face afin de se mettre face à Maxym, le visage plein de sueur, il retira ses gants un par un et s'avança vers son rival d'un pas lent. « Spenson! » Cela était dit d'un ton ironique, il inclina légèrement son visage sur le côté, regardant ce dernier de bas en haut tout en arquant un sourcil. « Hum, laisse-moi réfléchir.. Bien évidemment j'ai finis, mais.. rêve toujours pour avoir la place, Spenson et va foutre ton nez autre part que devant ma vue, tu sera gentil » Il roula de nouveau les yeux et dans son regard on pouvait y lire un air humoristique, il aimait tellement tenir tête à Maxym, il était le seul avec qui il le pouvait de toute évidence, autant s'amuser un peu, en plus à l'entraînement de boxe, cela risquait d'être fort amusant.


Dernière édition par Conrad D. Jakman le Lun 19 Déc - 20:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourbillon--defeuilles.skyrock.com/
Invité
dîtes bonjour à
Invité



MessageSujet: Re: ◗ Un rival au même niveau » [ ✝ Maxym ]    Mer 14 Déc - 20:14


→conrad&maxym.

La maitrise de soi est l’une des choses les plus importantes en boxe. Mais aussi dans la vie de tout les jours. Lorsqu’une personne qui n’en vaut pas la peine vous ennuis, il parait beaucoup plus intelligent de ne pas lui répondre et de l’ignorer plutôt que de rentrer dans son jeu. Pourtant, il y a toujours une ou deux personnes que vous aimez embêter et pousser à bout. Pour ma part, il s’agit de Conrad. Pourquoi ? Alors là, je ne saurais vous répondre mais tout ce que je sais c’est que dès que je le vois, je ne peux pas m’empêcher de lui lancer des petits piques. Ou alors de lui parler de Juliet. Je sais qu’il se passe un truc entre eux et à quel point ça le met hors de lui quand il sait que je passe du bon temps avec elle. Inutile de vous faire un dessin, je pense que vous avez compris de quoi je parle non ?! En général, quand je me rends au club de boxe, c’est pour me détendre et décompresser de la journée stressante que j’ai passé. Et là, c’était le cas aujourd’hui. J’aurais très bien pu rentrer chez moi et me faire couler un bon bain bien chaud, aller boire un verre dans un quelconque bar ou simplement chez moi mais non, pour moi il n’y a que la boxe qui me procure un bien fou. C’est un excellent défouloir qui permet de ne pas péter un plomb et de rester zen quelque soit les circonstances. Aujourd’hui, la salle était remplie. Le ring, les punching-ball .. Ils étaient tous pris d’assaut et il était tout simplement hors de question que j’attende mon tour. J’ai beau avoir une très grande maitrise de moi, je ne suis tout simplement pas patient et je déteste également les surprises. Mais ça, c’est une autre histoire. Je tournais en rond dans la salle en attendant de trouver une toute petite place pour que je puisse boxer en paix mais au lieu d’une place, je venais de tomber sur autre chose de beaucoup plus intéressant. Conrad bien sur !! Je me dirigeais vers le jeune homme avec un sourire peu rassurant. Ah je le déteste ce mec ! Déjà, il fait partis des « rois » de l’université. Ceux qui se croient tout permis et qui - en plus - ont toutes les filles à leurs pieds. Non pas que je me plaigne de ce côté-là mais ça m’agace de voir comment ils se permettent de traiter les filles. Bon, certes je ne fais pas mieux moi mais tout de même je respecte les demoiselles un minimum. Ce genre de mecs ne méritent même pas d’avoir de petites amie. Enfin, si il n’y aurait que moi et bien, je peux vous garantir que je les expédierais sur Mars ces types. Ils m’agacent au plus haut point. Ils sont riches, populaires, ont tout ce qu’ils désirent .. De la jalousie ? Peut-être bien mais je suis heureux de ne plus faire partis de ce monde où tu dois faire attention à tout ce que tu dis ou fais. A comment tu t’habilles, avec qui tu traines et à te soucier - aussi - de savoir si tu seras invité à la grosse soirée du siècle. Même quand je vivais encore chez mon père, je n’étais pas comme cela à l’inverse de ma sœur. En effet, cette dernière a toujours été attiré par le monde des populaires et c’était même la capitaine des Cheerladers dans chacun des établissements scolaires qu’elle a fréquentée. A l’inverse de moi, la jeune fille a toujours eu plus de facilité à s’adapter dans les villes dans lesquelles nous faisions escale. Tandis qu’elle se faisait des amis moi je restais dans mon coin. C’est pour cela que le genre de type comme Conrad je ne les supporte absolument pas. Debout face à Conrad, je ne cessais de le dévisager de haut en bas. A première vue, nous n’avions rien de différent mais je vous assure que lorsque l’on nous connait vraiment bien lui et moi n’avions rien en commun. De plus, ce type c’est pratiquement le seul - je compte pas les filles ! - qui arrive à me tenir tête et c’est pour ça que ça m’énerve autant. Tout compte fait je n’ai pas besoin de sac pour me défouler, la tête de mon ennemi me suffira amplement. Nan, nan ne rentres pas dans son jeu Maxym. « ravis de te revoir aussi cher ennemi. Je ne m’attendais pas à te voir aujourd’hui mais c’est un bon .. Malheur ! Comment va notre Juliet ? » Et voilà comment énerver bien comme il faut Conrad. Il suffit simplement que je lui parles de Juliet et le tour est joué. "m'enlever de ta vue ? et pourquoi c'est toi qui ne partirais pas ? tu m'as bien dit que tu avais terminé non ?"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
dîtes bonjour à
Nathan C. Wilson
Messages : 245
Crédits : (c) Blondie ▲
Célébrité : Ian Somerhalder
Situation : Célibataire
ID :
Réputation : 0



Feuille de personnage
Age: 23 ans
Etudes: Droit
Club: Boxe

MessageSujet: Re: ◗ Un rival au même niveau » [ ✝ Maxym ]    Lun 19 Déc - 20:08



Se maîtriser, cela était devenue une telle habitude pour Conrad à force de toujours agir de la sorte qu’il se contenait intérieurement parlant pour ne pas remettre Maxym en place à chaque fois que ce dernier venait lui chercher des poux. Il aimait souvent œuvrer de cette façon, le fait de tenir tête à Conrad. Maxym était-il tombé amoureux de ce dernier ? Cette situation faisait d’autant plus rire Conrad puisqu’il se demandait sans cesse le pourquoi du comment, certainement par jalousie, sinon pour quelle raison agirait-il de la sorte ? Sa côte de popularité ? Son physique ? La gente féminine ? Il n’en était pas moins certain, et pourtant il y avait belle et bien une explication à sa répulsion, à son antipathie, on ne détestait pas une personne sans prétexte, cela dit le jeune homme s’en fichait quelque peu, une rivalité n’était pas pour lui déplaire, un peu de concurrence ne faisait de mal à personne, même si Conrad se doutait fortement de l’opinion qu’avait Maxym à son propos. Du à sa popularité, il devait sûrement prétendre que Conrad était quelqu’un qui se permettait de tout dans n’importe quel domaine, avec son statut de « roi » de l’Université, une certaine réputation était venue s’installer dans sa vie ou du moins, elle s’était faufiler tout doucement dans son quotidien de vie, ce qui était peu dire d’ailleurs, sa renommée était d’autant plus forte pour ce qui était des filles, beaucoup se permettait de le juger sans jamais le connaître, la plupart des gens étaient comme cela, critiquer, donner une opinion sans raison valable, puisqu’il faisait partit des Kings, alors il était obligatoirement un homme à femme, puisqu’il faisait partit des Kings alors il était obligatoirement un homme qui se permettait de les maltraiter, d’être un homme qui était mal, violent et sans aucune rancune dans ses agissements et pourtant s’ils savaient la capacité et la détermination qu’avait Conrad ils ne jugeraient pas son style de vie de la sorte, par ailleurs ce dernier ne savait aucunement comment il était venu à faire partie de ce genre de groupe, plutôt solitaire et renfermé, malgré son cynisme il n’en restait pas moins qu’il arrivait à se faire apprécier de quiconque, sans trop de difficulté même s’il aurait voulu que ce cas soit inversé, mais il était impossible d’avoir ce que l’on voudrait, à tout prix, parfois il faut savoir se contenter de ce que l’on a. De toute évidence, Conrad se connaissait, il avait confiance en lui et il savait ce qu’il valait, il connaissait ses valeurs et ses principes et cela était effectivement le principal dans sa vie, tant que lui savait comment il était, comment il fonctionnait, les autres il ne s’en préoccupait pas, surtout Maxym, malgré qu’il aimait personnellement le prendre de haut afin de le contrarier et pourtant rien n’ était pour les différencier, à première vue ils étaient comparable l’un à l’autre et autant dire qu’ils l’étaient vraiment, seulement ces deux êtres se détestaient plus qu’autre chose et cela pourrait être dû à leur similarité grandiose. Après s’être retourné et s’être avancé vers son rival, Conrad s’était permis de lui lâcher un large sourire moqueur, histoire qu’il sache qu’il ne parle pas à n’importe qui. De plus il n’était pas vraiment d’humeur ce soir, autant dire que Maxym allait passer un sale quart d’heure s’il venait à le chercher. « Ravis de te revoir aussi cher ennemi. Je ne m’attendais pas à te voir aujourd’hui mais c’est un bon .. Malheur ! Comment va notre Juliet ? » Mauvaise réponse, ce dernier allait vraiment passer une mauvaise nuit s’il continuait, Juliet était la principale cause pour énerver Conrad, ainsi il avait finit par serrer ses poings, en inclinant son visage tout en faisant un pas de plus vers le jeune homme, lui lançant un regard noir. Il était interdit à quiconque de lui parler de cette femme, leur relation déjà bien ambiguë le rendait nerveux, alors si ce dernier s’y mettait aussi, cela n’allait pas le faire d’autant plus qu’entre Juliet et Maxym, d’après les rumeurs, leur relation se jouait grandement autour du sexe. « M'enlever de ta vue ? Et pourquoi c'est toi qui ne partirais pas ? Tu m'as bien dit que tu avais terminé non ? » Conrad souriait davantage face à cette nouvelle réplique, bien sûr qu’il allait partir, mais avec une compagnie comme celle-ci, cela était bien évident qu’il se devait de rester. « Tu devrais arrêter de parler pour ne rien dire, Spencon. Et un petit conseil, si tu veux pas que ta gueule d’ange ne le soit plus, tu devrais faire marche arrière et dégager de ma vue, au risque de te détruire. » Une nouvelle fois il fit un pas vers Maxym, il aurait aimé s’en prendre à ce dernier, histoire de le remettre en place, mais sa génitrice lui avait toujours appris de ne jamais commencer un combat, à moins que cela soit nécessaire, il attendrait donc que ce soit Maxym qui débute, de là il finirait bien par se lâcher entièrement, surtout après l’avoir bien énervé et endurci. « Si tu ne trouves pas la sortir, ça serait avec grand plaisir que je t'y conduirais. Il n’y a pas de place pour toi, ce soir. » Il serra ses poings où l’on pouvait entendre ses jointures se craquer, son visage quant à lui s’était raidi et sa mâchoire contracté, mais le plus impressionnait n’était rien d’autre que son regard perçant, neutre et sans aucune émotion, ni de la haine, ni de la colère. Gare à ceux qui pourrait s’interposer entre ces deux gaillards si l’altercation se passait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourbillon--defeuilles.skyrock.com/
Invité
dîtes bonjour à
Invité



MessageSujet: Re: ◗ Un rival au même niveau » [ ✝ Maxym ]    Ven 23 Déc - 17:04


→conrad&maxym.

Il n’y a pas beaucoup de choses en lesquelles je crois dans la vie mais j’ai toujours cru que chacun de nous avaient une sorte de souffre douleur. Quelqu’un que nous m’aimions pas forcément mais que nous ne pouvions pas nous empêcher de faire de sa vie un enfer. Enfin, tout le monde n’est pas comme cela bien sur mais pour ma part si et je peux même vous dire que je ne le fais pas qu’avec une seule personne. Celle que j’aime par-dessus tout embêter c’est bien évidemment Loan pour les filles et Conrad pour les garçons. Mais la relation que j’entretiens avec ces deux personnes ci est totalement différente. Loan c’est juste comme ça mais au fond je l’aime bien. Avec Conrad, nous sommes de véritable ennemis à tout les niveaux. Tant en sport qu’avec les filles. Ça ne pourrait jamais coller entre Conrad et moi. Pourquoi ? Parce qu’il représente tout simplement tout ce que j’aime chez un type. C’est un gosse de riche - un fils à papa - un populaire qui a toutes les filles à ces pieds .. Rien que de voir la manière dont il agit avec toutes ces filles, ça me donne envie de vomir. Bon, c’est déjà moins un idiot que le type avec qui ma colocataire sortait jusqu’à hier encore. Conrad doit certainement penser que si j’agis de la sorte avec lui c’est uniquement par simple jalousie mais pas du tout. Alors là, si il croit que je suis jaloux de lui laissez moi vous dire que vous vous trompez lourdement. Je ne peux pas être jaloux d’un petit bourge qui ne pense qu’à lui. Je suis mille fois dans ma peau que dans la sienne. Personnellement, je préférerais mourir que de devenir comme lui. Pourtant moi aussi je viens d’un milieu favorisé mais je ne m’y suis jamais sentis bien. J’ai toujours eu l’impression que ce n’était pas ma place là-bas et je ne m’étais pas trompé. J’étais beaucoup mieux à vivre seul - sans ma famille - dans un modeste appartement que dans les quartiers riches de Los Angeles ou New-York. Il faut savoir vivre avec le danger et ça, tout le monde n’en est malheureusement pas capable. Ça ne fait bien longtemps que je vis dans la rue mais j’arrive tout de même à me débrouiller seul. Je connais assez de choses pour pouvoir ne pas me aire avoir par tout ceux qui le souhaitent. C’est même moi qui piège les autres le plus souvent. J’arrive très bien à énerver Conrad et je sais exactement ce qu’il faut lui dire pour le mettre en colère pour de bon. Il ne fallait donc pas lui parler de Juliet surtout depuis qu’il sait qu’en plus d’être l’un de ces amis, il m’arrive de m’envoyer en l’air avec la demoiselle - plus maintenant que je suis en couple avec Joy. Son sourire moqueur ne me faisait rien et j’en fis de même. Si il ne sait pas encore à quel point je peux être agaçant, il va le découvrir ce soir. Conrad ne semblait pas au top de sa forme ce soir mais justement, ça allait être deux fois plus drôle. Croisant mes bras sur mon torse, je n’avais absolument pas l’intention de bouger de ce gymnase. Si j’étais venus ici, c’était pour boxer un peu et à défaut de trouver un sac remplis de sable, je prendrais la tête de Conrad. Pourquoi ? Vous croyez que cela va me déranger de taper sur Conrad un peu et puis, ça ne serait pas comme si c’était la première fois !! Violent ? Moi ? Hum .. J’avoue mais seulement quand c’est nécessaire et que je sens que je vais complètement péter un plomb mais sinon je prend sur moi. Et je ne tape jamais les femmes. D’ailleurs, je trouve que les hommes qui tapent sur une femme ou qui les font simplement pleurer, que ce sont des imbéciles qui aiment rabaisser les femmes. Ils ne méritent pas de vivre. J’ai peut-être tout un tas de petits défauts mais pas celui-là. Demandez à qui vous voulez !! Joy, Loan, Juliet .. J’agis comme un idiot mais je ne les frappe pas. « Serait-ce des menaces ? Parce que tu sais très bien que ce genre de choses ne fonctionnent pas sur moi !! » Non mais il croit vraiment me faire peur ou pouvoir me faire partir ? Eh bien c’est qu’il me connait mal alors. Du moins, il ne me connait pas du tout et moi non plus d’ailleurs, je ne le connais pas et je ne veux pas le connaitre d’ailleurs. Je n’ai vraiment pas l’intention de partir d’ici et encore moins de le frapper. Du moins, je ne commencerais pas. Je me contenterais de répliquer c’est tout. « Essaie toujours écoute mais tu ne me connais pas suffisamment pour savoir que quand je ne veux pas ben c’est même pas la peine d’essayer de me faire faire quoi que ce soit. » Je connaissais bien le regard qu’avait Conrad en ce moment, c’et exactement le même que j’avais lors d’un combat ou que je rencontre quelqu’un que je n’aime pas vraiment beaucoup. Je peux également entendre les doigts du jeune homme se mettre à craquer. Hum .. Mais c’est que ça commence à devenir intéressant dites-moi !! Je ne le lâchais pas du regard en gardant mes bras croisés sur mon torse, j’avais aussi une énorme envie de fumer .. Mais ça attendra, j’avais encore plus envie de m’amuser maintenant.
Revenir en haut Aller en bas

dîtes bonjour à
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ◗ Un rival au même niveau » [ ✝ Maxym ]    

Revenir en haut Aller en bas
 

◗ Un rival au même niveau » [ ✝ Maxym ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti - Nicaragua Niveau de Pauvreté En interprétant l’article sur le ralen
» probleme dans le jeu niveau management de la guilde
» Niveau RP.
» Urban Rival
» Premier entraînement et remise à niveau. [PV : Nuage de Nuit et Nuage de Lune]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
University of Texas :: Hors jeu :: Corbeille-