AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 joy ♔ pomme d'amour & barbe à papa.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
dîtes bonjour à
Invité



MessageSujet: joy ♔ pomme d'amour & barbe à papa.    Lun 5 Déc - 12:45


→joy&maxym.

Allongé sur mon lit, la lumière du jour vint me frapper en plein visage. Baissant mon regard sur le radio réveil, je vis qu’il était déjà huit heures trente du matin. Déjà ? Eh oui, comme tout les soirs, j’étais sortis trainant dans les rues en compagnie de mon groupe d’amis à boire jusqu’à ne plus savoir comment je m’appelle. Je ne sais pas exactement à quel heure j’étais rentré dans mon studio mais il devait être très tard et je me souviens que ma colocataire était venue me passer un savon parce que je l’avais réveillé. J’ai encore dû me prendre les pieds dans le tapis de l’entrée. Enfin après être arrivé « péniblement » dans ma chambre, je me suis écroulé sur mon lit et j’ai dormis aussitôt. Mais le mal de tête que je ressentais ce matin me disait que j’avais encore bien déconné hier soir. Enfin, c’est ainsi depuis pas mal d’années déjà et à mon avis, ce n’est pas prêt de changer. Encore faudrait-il que j’en ai envie ou qu’un élément déclencheur ne survienne dans ma vie. Comme par exemple, trouver une petite amie mais ce n’est pas demain la veille je pense. On aurait pu penser que j’aurais fait un petit effort à l’arrivée de ma colocataire mais non. Pourtant, cette fille ne me laisse pas indifférente. Je dirais même qu’elle m’attire mais malheureusement, cette dernière a un petit ami. Un footballeur. Ah qu’est-ce que je les déteste ces types ! Ils se croient tout permis et en plus, ils se prennent pour les rois pour la simple et bonne raison qu’ils ont toutes les filles à leurs pieds. Je ne connais le petit-ami de ma colocataire mais je l’ai déjà vu flirtant et embrassant d’autres filles que sa propre copine. Je ne suis peut-être pas le bon exemple mais je sais que si je sortais avec une fille telle que Joy - ma coloc ! - et bien, je n’irais certainement pas voir ailleurs. Joy c’est un peu le style de fille inaccessible pour moi. Elle, c’est une princesse et moi, je suis le pauvre mec paumé et en colère contre tout le monde. Enfin non, pas en colère. Je dirais plutôt dont tout le monde a peur. Les yeux rivés sur le plafond de ma chambre, je me décidais à me lever tout de même. Torse nu et portant comme seul vêtement un simple caleçon, je me dirigeais péniblement vers la cuisine. Joy se trouvait déjà là. Elle était au téléphone et la conversation semblait agitée. Hum .. Serais-ce son petit-ami ?! Je ne posa aucune question lorsqu’elle raccrocha subitement le téléphone. Moi, je me contentais de l’observer en me servant une tasse de café doucement. Bah oui, j’ai pas beaucoup dormis et puis, je ne suis pas du tout du matin moi ! Joy repartir dans sa chambre en laissant son cellulaire sur la table de la cuisine. Elle reçue un message texte. Etant une véritable larve sans mon café du matin, je n’eus même pas la force de l’appeler, ni même de la rattraper. J’attrapais le cellulaire de la jeune fille et lu le message. Oui ça ne se fait pas mais croyez-vous que c’Est-ce genre de choses qui va me gêner ? D’après ce que je pouvais comprendre, il venait d’annuler une sortie à la fête foraine. Mais alors ce type là, il foire absolument tout avec la petite Joy. Sérieusement, si j’étais à sa place je passerais le plus de temps possible avec elle quoi mais non, monsieur le grand footballeur préfère passer du temps avec ces imbéciles de potes. Je reposa ma tasse vide et repartit dans ma chambre enfiler un jean propre et une chemise repassée. En fait, ça a des avantages de vivre avec une fille : t’as toujours des affaires propres. Me raser ? Bah pourquoi faire ? Je suis un rebel, pas un fils à papa. Enfin, je ne le suis plus depuis bien longtemps déjà. Je frappais à la porte de la chambre de ma colocataire. Bah oui, je suis un minimum poli. Enfin, je respecte plutôt les filles. J’entrouvis la porte et la vis allongé sur son lit. Je m’approcha d’elle. « hey ma belle, ça te dit qu’on se fasse une sortie à la fête foraine aujourd’hui ? Juste tout les deux. T’as pas l’air d’avoir le moral, ça te fera du bien. » Je perdais tout mes moyens quand j’étais prêt d’elle et le mec rebel, sur de lui devenait le mec timide et tout mielleux. Bah qu’est-ce que j’aime pas quand je suis comme ça. Mais il faut avouer que Joy est déjà très calme et moi, une véritable pile électrique. Je lui caressais le dos, ce qui me procura des frissons. « c’est encore à cause de ton petit-ami que tu es comme ça ? Sérieusement, je ne comprends pas pourquoi tu restes avec lui. Il ne te mérite pas ! » Je ne suis pas le genre de mec à me taire pour ne pas blesser les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
dîtes bonjour à
Invité



MessageSujet: Re: joy ♔ pomme d'amour & barbe à papa.    Lun 5 Déc - 15:41


•• Pomme d'amour & barbe à papa. ••
Maxym & Joy

La nuit avait été très longue j'avais quasiment pas dormi cette nuit. En même temps hier je m'étais encore pris la tête avec mon petit ami. Je me demande par moment pourquoi je continue à croire en cette histoire qui apparemment n'est pas la même pour lui. j'avais donc passé la nuit à regarder des épisodes de Supernatural et de Dexter pour me changer les idées. Mais, au milieu de la nuit pendant que je commencais à m endormir j'entendis mon colocataire rentrer ici. Celui-ci devait être encore bourré ou défoncé vu qu'il c'était à nouveau pris les pieds dans le tapis de la porte de rentrer et en plus cette fois il était venu se coucher dans mon lit. j'ai du le ramener dans son lit pour le faire s allongé et j'en profite à aussi pour lui faire une légère leçon de morale. Lorsque que je reparti me coucher, mon petit ami actuel Jullian m'envoya un SMS pour me prévenir que demain il ne mènerait à la fête foraine pour se rattraper de ce soir. heureuse de voir qu'est ce que ça intéressé enfin à ce que je pouvais ressentir j'accepta son invitation. De plus, j'adore la fête foraine, c'est un endroit où on peut s'amuser être soi-même dans les manèges et on peut très bien ce défouler sans que personne ne nous juge. J'avais hâte de pouvoir faire le manoir hanté avec lui pour pouvoir embêter un tout petit peu. Je me relançais un épisode de Dexter pour pouvoir trouver enfin le sommeil. C'est parti tranquillement dans mes rêves. Il était 7:00 lorsque je me levais, je partie directement en direction de la douche pour me laver je prie tout mon temps sous l'eau bien chaude, quoi de meilleur pour commencer une journée qui risque d'être formidable. En ce moment nous arrivions vraiment dans un temps d'hiver très froid j'ai pris dans la peine de trouver un pull assez chaud pour pouvoir passer toute la journée à l'extérieur avec mon petit ami, qui lui est risque tout de même me tenir chaud dans ses bras. Je me séchais rapidement séchant les cheveux et me fit un brushing. Une fois de retour dans ma chambre j’enfilais un jean est partie en direction de la cuisine pour faire le petit déjeuner. Je ne savais pas quand est-ce que Maxym compté se levait, mais j'ai pris tout de même le soin de lui préparer son petit déjeuner. Il n'y avait pas beaucoup de personnes qui apprécient Maxym, sauf que moi j'avais impression que ce n'était qu'une facette de sa personnalité. Max était mon colocataire, mais aussi j'apprécié beaucoup sa compagnie. Max était un bon amis du moins c est vite dit, ce jeune homme n'avait qu'une idée en tête c'était mettre le plus possible de filles dans son lit. C'était un vrai donjuan celui-ci ne passait quasiment pas une seule nuit sans une demoiselle différente dans son lit. D’ailleurs mon petit ami n’apprécie pas beaucoup que je vive avec lui dans ce loft. Je n’installais tranquillement sur la table du salon en allumant ma télévision pour regarder le nouveau clip à la télé, lors ce que Julian me téléphona.

« Bonjour ma chérie je suis désolé mais j'ai un imprévu pour aujourd'hui. »
« J'aurais dû me douter tu n'as aucune parole. »

Si une dispute commença alors entre nous deux au téléphone. Je parti en direction de la cuisine en pensant que mon colocataire était encore en train de dormir, mais celui-ci était debout en train de se servir un café. Je continuais tout de même la conversation du moins dispute avec Julian. Alors que celui-ci commençait à s'énerver sérieusement contre moi au téléphone, je raccrocha directement mon téléphone je balançais sur le plan de travail et parti directement dans ma chambre. Une fois dans celle-ci je me jetais sur mon lit et pris mon oreiller entre mes bras et ferma les yeux. Quelques larmes commencèrent à fouler le long de mon visage j'ai commencé sérieusement à en avoir marre qu'il me fasse toujours des coups comme celles-là.

Alors que j'ai commencé à essayer de me calmer, à sécher mes larmes j'entendis quelqu'un toquais à ma porte je ne bougeais cependant pas. J'entendis quelqu'un venir vers moi et entendu la voix de mon colocataire. Le pauvre il avait encore entendu toute ma dispute avec Julian. Mais oui, ce fameux rebelle était vraiment une personne sur qui on pouvait compter lorsque je l’on n’allait pas bien. Je lui répondis d'une petite voix « je ne sais pas je n’ai pas envie de sortir. » je rajoutais tout doucement « je devais y aller aujourd'hui avec mon petit ami ma encore fait faux bon. Donc tu as raison je n'ai pas du tout le moral et j'en ai marre je sais plus quoi faire. » Je séchai encore mes larmes, des fois je me disais que je ne devrais pas pleurer pour lui que ce n'était qu'un idiot. Le souci c'est que j'ai aimé de trop pour pouvoir le quitter. Entre lui et moi ça toujours été ainsi est le problème c'est que je n’arrive pas à me défaire de lui, pourtant beaucoup de personnes proches de moi me disent que ce serait beaucoup mieux sans lui. Sauf ils ne savent pas vraiment comment il est mais, moi je le connais très bien... cela fais bientôt un an et demie je sors avec lui. J’ai écouté ce que Maxym est en train de me dire je sentis c'ai paresse dans mon dos qui ne me laissait pas tout à fait indifférente je me tournais doucement vers lui en le regardant dans les yeux. « Oui c'est encore de sa faute, il ne sais pas tenir ces promesse que veut-tu.. On devait justement aller à la fête foraine. Je suis amoureuse de lui, c’est tout.. Je sais comment il est et tu vois ca ne devrai même pas m’étonné.. Puis tu sais je ne sais même pas pourquoi je m’accroche encore à lui. » Je me relève en essuyant mes larmes. « Je vais me remaquillé puis on par en direction de la fête foraine. » Je me levais pour allais en direction de la salle de bain lorsque je tillât pour la fête foraine ! Je me retourna vers lui « Tu as lu mes messages toi ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
dîtes bonjour à
Invité



MessageSujet: Re: joy ♔ pomme d'amour & barbe à papa.    Lun 5 Déc - 17:16


→joy&maxym.

J’ai connu énormément de filles mais je n’ai jamais rencontré de demoiselles telle que Joy. Vous allez sans doute penser que je suis amoureux de cette jeune femme mais pour moi, Joy ressemble à une princesse, une poupée en porcelaine dont il faut prendre soin. C’est vrai, elle est toujours calme, gentille .. Un peu trop gentille même, comparé à moi qui ne cesse de me méfier de toute le monde et d’être sur la défensive. Mais j’ai traversé quelques épreuves dans la vie qui ont fait que j’ai été beaucoup trop déçu. J’ai d’abord perdu ma mère très jeune, eu un père autoritaire, déménagé souvent et puis ensuite, je suis passé de « fils à papa » à « délinquant ». Ça doit faire huit ans que je n’ai aucune nouvelle de lui, ni de ma sœur. Je ne sais même pas dans quelle ville ils sont aujourd’hui .. Enfin, j’ai fait un choix et je ne le regrette pas aujourd’hui. Ça fait maintenant la troisième année que je vis à Richardson, au Texas et je m’y plait assez bien. C’est la première fois que je me plait autant dans une ville, j’ai vraiment l’impression d’être chez moi. Certes, j’ai des ennemis - les risques du métier ! - mais quelques amis aussi. J’ai même réussis à créer mon propre gang dont je suis le leader. Les filles ? Justement, j’en ai une dans mon groupe de potes et puis sinon, ça dépend de la personne. Loan, c’est plus le jeu du chat et de la souris, j’aime l’embêter. Loreley, alors là, c’est la haine et rien d’autres. Et Joy, ma petite Joy. Elle c’est ma colocataire et une bonne amie aussi. Je ne dirais qu’elle ne plait pas parce que je mentirais autrement mais disons que je ne suis pas quelqu’un pour elle. Elle a sans doute l’impression que je veux la mettre dans mon lit mais pas du tout. Je veux juste qu’elle soit heureuse et si c’est avec moi, c’est encore mieux quoi ! Ce n’était pas la première fois que j’entendais une des dispute entre elle et son petit ami - enfin ce qui lui sers de petit ami - et à chaque fois, ça me met hors de moi. Si ça ne tenais qu’à moi, j’irais le voir directement et lui dirait ma façon de penser mais disons qu’il y a aussi Joy et que je ne veux pas qui lui arrive quelque chose par ma faute. Oh je pense que ce n’est pas le genre de gars à s’écraser et taper sur sa petite amie. En tout cas, si il ose lever la main sur elle, même pour simplement la mettre en garde, là j’interviendrais. Je suis peut-être rebel et violent mais je ne tape jamais une fille. J’ai des principes tout de même. Assis sur le bord du lit de la demoiselle, je lui caressa doucement le dos. Avec elle, je redevenais le garçon que j’ai été autrefois avant de commencer à trainer avec les mauvaises personnes. Le contact de sa peau contre la mienne me procura des frissons. Je soupirais. Décidément, ce type méritait des baffes. « tu sais ce que je pense de lui, je te l’ai déjà dit. Il passe son temps à annuler tout vos rendez-vous. Je comprends que tu l’aimes mais tu es en train de te détruire pour lui. » J’avais de la peine pour elle mais certainement pour lui. Un jour, j’irais lui dire ma façon de penser à ce type. Lorsqu’elle se mit face à moi, je la serrais dans mes bras. Oui je sais, ce n’est pas mon genre mais je ne suis pas non plus sans cœur. « tu es amoureuse et ça se voit, tu parles souvent de lui. Mais demandes toi si c’est réciproque. Si j’étais à sa place, crois moi que - bien sur que je verrais mes potes - mais si je te donne rendez-vous et bien, je tiendrais parole ». Dans le monde de la rue, les promesses sont très importantes. Si quelqu’un ne respecte pas ses paroles, les autres se chargeront de le rappeler à l’ordre et croyez-moi que les répercutions sont très souvent terribles. Je la laissais se rendre à la salle de bain pour se refaire une beauté. Ah les filles ! Mais c’est pour ça qu’on les aime aussi enfin pour ma part. J’avoue que je ne me taperais jamais une fille laide mais ce sont à cause des médias tout ça. Ils ne cessent de nous montrer des mannequins hyper bien foutus. Bon, j’avoue qu’avec l’alcool tout est possible hein ! Je me levais et - alors que j’allais sortir de sa chambre - elle me demanda si j’avais lu ses messages. Je la fixais dans les yeux. « tes messages ? Absolument pas. » Oui bon, j’ai mentis mais ce n’est pas la première fois. Ce mec lui a promis de l’emmener à la fête foraine aujourd’hui et que ce soit avec lui, moi ou un autre, elle ira. Je vais même faire en sorte qu’elle s’amuse et qu’elle retrouve le sourire qu’elle a d’habitude. Je ne laisserais pas un type comme lui gâcher la vie de Joy sous prétexte qu’il le désire. « je t’attends dans l’entrée. Ne traine pas trop quand même. » Je disais ça sur le ton de la plaisanterie. Eh oui, je ne suis pas tout le temps méchant, je sais rire. Je suis même le spécialiste des blagues - pas drôles ! - et je n’ai aucunement honte. La vie est bien trop courte pour se la gâcher. Les autres s’en chargeront pour vous, vous pouvez en être certains. Attrapant les clés de ma voiture ainsi que mon cellulaire, j’envoyais un message texte à mon bras droit, pour le prévenir que je ne suis pas joignable aujourd’hui. C’est juste Joy et moi aujourd’hui. Pas pour me déplaire vous savez ! Joy revint vers moi avec un petit sourire timide sur les lèvres. « ah, je suis sur que tu peux mieux faire comme sourire. J’en veux un vrai avant la fin de la matinée, je te préviens. » Je lui pris la main et l’emmenais dans ma voiture, côté passager. La rejoignant et m’installant derrière le volant, je mis le moteur en route et sortis pour rejoindre la route. « et c’est partis. J’ai coupé mon téléphone comme ça, on ne sera pas dérangé. Je te laisse choisir la musique ma belle. » J’empruntais la route principale et suivit la direction de l’est pour rejoindre la fête foraine. Dans la voiture, nous parlions peu mais ça ne me dérangeais pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
dîtes bonjour à
Invité



MessageSujet: Re: joy ♔ pomme d'amour & barbe à papa.    Lun 5 Déc - 21:38


•• Pomme d'amour & barbe à papa. ••
Maxym & Joy

Cela faisait deux ans que je suis a Richardson pour étudier. Ma famille me manque énormément, en même temps je suis très proche d'eux. De plus, maintenant j'ai la petite soeur que j avais tant attendu depuis toute petite. En même temps j'avais eu deux grands frères, ils étaient vraiment géniaux est très protecteur mais, parfois de trop. Je n'avais pas vraiment à me plaindre d'eux mais parfois j'aurais préféré être moins seule. Maintenant que ma famille vit pas très loin de mon université, je peux profiter de leurs compagnie assez régulièrement. Cela me faisait beaucoup de bien de pouvoir voir mon père, surtout lui, j'ai toujours étaient très proche de mon père. Il a été le premier à me soutenir lorsque j'eus envie de commencer la danse et aussi le chant. Très peu de personnes connaissent la voix que j'ai lorsque je chante, tout simplement parce que j'ai envie garder certain moments pour moi et ma famille. Lorsque je suis arrivé dans cette ville, je me suis fait beaucoup d'amis. Jullian on faisait partie, celui-ci manifesta rapidement son désir de se mettre avec moi. Maintenant ça serait à refaire, je ne sais pas vraiment si je commencerais une histoire avec lui. Il représente beaucoup de choses pour moi, cependant, j'ai l'impression qu'il ce serre de moi lorsqu'il on a besoin. Mais, on ne contrôle pas ses sentiments.Beaucoup de personnes avaient conseille de le quitter, cependant je suis trop amoureuse de lui pour pouvoir imaginer ma vie sans lui. Je suis sûrement trop gentil avec lui, car lui avec moi il ne me fait pas de cadeaux. En même temps Julian n'est pas le mec facilement surtout au niveau mental. C'est une personne qui fera tout pour me protéger, mais il s'y prend mal question amour. D'ailleurs c'est un grand jaloux, il ne supporte pas un autre homme que lui ne m'approche que ce soit un ami ou mon colocataire. Enfin, celui-ci est apprécié de très peu de personnes. Pour moi, j'ai appris à le connaître avec les mois qui ont passé, contre toute attente avec moi il est vraiment un homme très gentil, attentionné et douce. Avec moi, il est loin d'être ce mec dont tout le monde se méfie ou à peur. Je trouve cela assez dommage car il n’as pas un mauvais fond.. Dû moins c’est que je vois moi. Après je sais très bien me tromper. Maxime était loin de me faire peur, je savais très bien que j'ai pouvais compter sur lui à tout moment. les gens des fois je cherche même pas comprendre email à connaître les personnes avant de les juger. « Oui oui, je suis très bien au courant. Ne te gêne pas pour me dire ce que tu peux penser de lui. Je sais mais je n'arrive pas à me séparer de lui. » max n'était pas la première personne à me dire ce qu'il pensées de Juliane. Cependant j'avais du mal à me faire une raison pour quitter Jullian une bonne fois pour toute. En même temps je continue et en silence à croire en notre amour. « Julian n'est pas du tout comme toi. Vous êtes deux personnes complètement différentes, c'est cela le problème. Puis, même si tu sortais avec moi, Tu aurais beaucoup de mal à oublier nos rendez-vous puis ce que l'on vit sous le même toit ». Je ris légèrement en le gardant entre moi et je déposa un baiser sur sa joue. Ensuite je me leva et me dirigea vers la salle de bain pour aller me remaquiller. J'ai pris un petit temps pour remaquillé tranquillement et pour cacher mes yeux rougies par mes larmes. Je venais de prendre que Max avait sûrement lu mais SMS. Lorsque je lui demanda s'il avait lus mes sms il me dit que non. Je ne le croyais pas mais, je ne dis rien et termina de me maquiller. Je vais légèrement lorsque me dit de ne pas trop traînait, parce que j'étais déjà prêt à partir. J'ai déniché mon téléphone portable et le balança sur mon lit est partie rejoindre mon colocataire devant la porte d'entrée. j'affichait un petit sourire timide, en même temps je n'avais pas vraiment le moral à afficher mon plus beau sourire. « Je te souhaite un bon courage pour arriver à me faire sourire comme d'habitude avant la fin de la matinée » Si je serra sa main et le suivi vers sa voiture je monta du côté passager pendant que Max s'installé derrière le volant. Je n'avais pas pris mon téléphone portable pour ne pas être tenté d'appeler Juliane de tout la journée, que je souhaitais vraiment très relaxante et aussi marrant. Bizarrement Max avait pensé exactement pareil que moi pour son téléphone qu'il avait eut. « Ça tombe bien car moi j'ai éteint et jetais sur mon lit. Je n'ai pas je n'ai aucune envie d’être dérangé par Julian de toute la journée. » J’allumais la radio et tombais sur un musique que mon père adoré m’entendre chanter « Je l’aime à mourir » de Cabrel. Je me perdis rapidement dans mes pensés, j’avais envie de rendre vite à ma famille, car celle-ci commençais sérieusement à me manquer. Lorsque l'on arrive à la fête foraine je descendis de la voiture et attentat Max à l'extérieur. Puis ce fut dans un petit silence qu'en avanças vers les attractions, Max parti achetait des billets pour pouvoir faire plein de manège. Je lui pris son bras et on avancer dans cette fameuse fête foraine où il y avait beaucoup de monde en même temps on était en plein week-end. « Ceci dit envie de faire quoi en premier. Moi j'ai bien envie de te voir perdu dans le palais des glaces. » je tenais son bras sans aucune envie de le lâcher. Avant tout, Max était un ami peut-être le meilleur que je pouvais avoir dans cette université. Seulement que des personnes ne comprenais pas trop pourquoi je ne déménagiez pas de notre studio. « Si Julian nous voit ensembles il risque de me faire une scène de jalousie. » je ris légèrement, par ce que je savais très bien que mon petit ami ne pouvait pas être dans cette fête foraine. Du moins j'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
dîtes bonjour à
Invité



MessageSujet: Re: joy ♔ pomme d'amour & barbe à papa.    Mar 6 Déc - 0:04


→joy&maxym.

Durant notre existence, nous croisons la route d’énormément de personnes. Certaines ne feront qu’une brève apparition dans votre vie - ou juste de passage - et d’autres, marqueront votre vie à tout jamais. Les vrais amis se comptent sur les doigts d’une seule main et c’est vrai. Du temps où je vivais à Los Angeles, les seuls vrais amis sur qui j’étais certain de pouvoir compter c’était les membres du gang dont je faisais partis. Aujourd’hui, les trois quart sont en prison et les autres ont fuis un peu partout, aux quatre coins du monde. Aujourd’hui, mes véritables amis sont toujours les membres de mon gang dont je suis le leader cette fois. Mais à cela, il faut rajouter Joy. Eh oui, cette demoiselle c’est un peu comme si elle était ma meilleure amie. Une chose difficile à imaginer pour un type comme moi qui n’a jamais cru en l’amitié fille/garçon. Mais il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, pas vrai ?! C’est sans doute pour cela que je passe le plus clair de mon temps à vouloir la protéger de tout et de tout le monde. Joy est une personne douce, calme, gentille .. Et les gens sont tellement stupides parfois - moi le premier ! - qu’ils n’hésiteront certainement pas à se servir d’elle. J’avoue que si je parvenais à l’avoir dans mon lit, je ne m’en plaindrais certes pas mais pour le moment une sorte d’amitié est en train de se créer entre nous et je ne veux pas gâcher cela. Je ne connais encore rien de son histoire mais cela ne fais pas très longtemps que l’on se connait. Laissons les choses se faire petit à petit. Joy est certainement la seule fille à ne pas me voir, ni me considérer comme un monstre. Ça fait plaisir de constater que finalement, je ne suis pas terrible que cela. « c’est parce que tu es amoureuse, c’est tout mais cet amour est en train de te détruire. Tu ne mérites pas ça du tout voyons. Je veux bien t’aider moi mais je ne peux pas te forcer la main en te demandant de le quitter ». Ma relation avec Joy pouvait sembler un peu ambigüe c’est vrai et même moi, je ne sais pas vraiment où on en est tout les deux. De temps en temps, nous nous retrouvons dans le même lit à faire l’amour, parfois nous pouvons être tels un frère et une sœur et à d’autres moments, nous pouvons également passer notre temps à se chamailler. Quand je compare cette relation à celle que je peux entretenir avec Loan, ce sont deux relations complètement différentes. Loan c’est juste pour l’embêter, la faire sortir de ses gonds tandis que Joy, c’est plutôt une relation de protection mais aussi je me demande si il n’y a pas plus que cela. Amoureux ! Ahah, il ne manquerais plus que cela tiens. Je ne dis pas que ça ne peux pas arriver hein ?! C’est juste que sortir avec une fille telle que Joy c’est impossible. La belle et la bête. La belle et le clochard. C’est nous ! « heureusement que je ne suis pas comme ce type. Je t’autorises à me gifler si je fais comme lui un jour ». Je ne suis pas certain d’apprécier la gifle mais c’est d’une certaine manière ce que j’ai bien envie de faire à ce type en moins brut. Personnellement, je pencherais pour un coup de poing en pleine figure ou dans un endroit sensible pour les mecs si vous voyez ce que je veux dire ! « les défis ne me font pas peur ma belle ». Je lui fis un clin d’œil et nous partions en direction de la fête foraine. Ce n’est pas un endroit que j’aime fréquenter mais qu’est-ce qu’il ne faut pas faire par amour hein ?! Ou pour redonner le sourire à une demoiselle en détresse sentimentalement. Durant le trajet, aussi court qu’il était, Joy nous avait choisis une station de radio qui passait de la variété française - pas franchement ma tasse de thé - et je l’écoutais chantonner les chansons une à une. Quelle voix mélodieuse ! Je ne lui connaissais pas ce talent. Il n’y a pas à dire vous apprenez à découvrir vos amis de jour en jour, j’avais hâte de découvrir d’autre choses sur elle. Arrivé sur le parking de la fête foraine, je me garais puis nous descendions du véhicule pour se diriger vers l’entrée. Laissant mon cellulaire ainsi que mon paquet de cigarettes dans la boite à gants, nous marchions côte à côte jusqu’à l’entrée. Joy avait passé son bras sous le mien. Je souriais et je crois bien que je rougissais aussi. Pouaalala, que m’arrives-t-il ? Je perd tout mes moyens avec la demoiselle dans les parages. Je payais les entrées. Bien sur, il s’agissais de l’argent de mes deals mais chut. Personne ne le sait et je ne veux pas que Joy le sache. Je ne veux pas la mêler à cela, ou lui faire peur. « c’est partis. Allons-y pour le palais des glaces ma belle. Mais je te préviens, tu vas devoir faire mon guide, je suis nul en orientation ». Je la laissais me guider en tenant toujours son bras. Sérieusement, cette fille me procure des sensations que je ne connais absolument pas. L’amour ? Ahah, la bonne blague. Vous avez presque faillis m’avoir les cocos. Mais c’est vrai que sortir avec elle, je serais l’homme le plus chanceux de la terre. Malheureusement, je ne suis pas un type pour elle. Je ne suis pas du tout fréquentable et rien que le fait qu’elle vive avec moi, je la mets en danger. Néanmoins, je ferais toujours tout mon possible pour la préserver et la garder en sécurité. Voilà pourquoi mon business, je ne le fais jamais chez moi ! Nous entrions dans le palais des glaces et je lâchais son bras pour entrelacer nos doigts. La lumière était basse et des miroirs un peu partout. Je manquais de me casser la figure et me rattrapais à la jeune femme qui se retrouvais plaqué contre le mur. Nos lèvres n’étaient qu’à quelques centimètres l’une de l’autre. « et alors ? C’est lui qui a annulé votre sortie. Tu as le droit de t’amuser sans lui il me semble. » Je collais mes lèvres aux siennes et me dégageais rapidement. Non pas que j’étais pudique mais tout de même et puis, je ne voulais pas abuser de la situation non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
dîtes bonjour à
Invité



MessageSujet: Re: joy ♔ pomme d'amour & barbe à papa.    Mar 6 Déc - 17:17


•• Pomme d'amour & barbe à papa. ••
Maxym & Joy

En Australie j'avais eu beaucoup d'amis, depuis mon arrivée aux États-Unis je vais arriver plus de nouvelles de leur part. Mon père, m'a toujours dit que les vrais amis peuvent être comptés sur les doigts d'une main. À l'heure d'aujourd'hui je sais que maintenant cela n'est que la pure vérité « Je sais mais de toute façon ça ne regarde que moi. Je suis la seule à pouvoir prendre des décisions pour moi-même et je n'autorise personne d'autre as prendre des décisions pour moi. Je sais que c'est seulement des conseils mais, je sais très bien ce que j'ai à faire. » Ce qui est sure c'est que avec Max cela, devait paraître facile. En même temps que celui-ci, je n'avais jamais eus de relation sérieuse avec les filles. Avec lui, il n'y avait jamais rien eux. D'accord, parfois il nous arrivait à nous endormir et à nous réveiller ensemble mais, nous n'avons jamais rien fait de pas catholique. Normal, tout le monde pense que je suis encore vierge. Le seul à savoir que je ne suis pas vierge, et Julian. Celui-ci respecte mon choix de ne rien dévoiler, en même temps il est au courant du pourquoi de la chose. Seulement l'envie de ne pas décevoir mon père je tiens à ce que reste vierge jusqu'au mariage. Je n'ai pas envie de décevoir mon père. « Je ne pense pas que tu lui ressembleras un jour, vous n'avez pas du tout le même caractère et ne t'inquiète pas je ne me gênerais pas » Je ris légèrement. Bien sûr je disais ça pour rire, car je ne pourrais jamais le gifler. Enfin, je pense que ça ne m'arrivera jamais. Je profitais du trajet en voiture pour chantonner et me détendre les nerfs. En temps normal je ne chanterai pas devant max., même si je pense que celui-ci avait déjà du m'entendre chanter dans la salle de bain. D'ailleurs cela me fait penser que je ne sais pas vraiment grand-chose sur mon ami, cependant j'aimerais bien commencer à le connaître un peu plus. Je sais, qu'il adore la boxe, cependant je ne suis jamais venu le voir lors d'un combat ou d'un entraînement. Arrivé sur le parking de la fête foraine nous descendions de la voiture, pour se diriger vers celle-ci. Lorsque ce que je passe à mon bras autour du sien, je regarde un petit moment son visage pour voir la réaction celui-ci. Je souris lorsque je le vis rougir légèrement. C'est vrai qu'entre nous de fois on pouvait se poser des questions. Lors de la visite de mon père celui-ci avait beaucoup posé de question sur ma relation avec mon colocataire. je lui avais dit que celui-ci n'était qu'un simple ami. Mais, maintenant il m'arrive parfois de me poser certaines questions. D'ailleurs cette journée avec lui sera sûrement la meilleure de toute la semaine. Bizarrement lorsque celui-ci était présent avec moi, que ce soit n'importe où je me sentais vraiment en sécurité. Ce n'est pas parce que celui-ci a une réputation de délinquants, que je me sentais en sécurité avec lui, c'est simplement parce que je lui faisais confiance. Max revenant avec les tickets je lui souris doucement. « Si je vais pouvoir m'amuser à te perdre et aussi à te jouer de mauvais tours. » nous reprenions notre route pour rejoindre le fameux palais des glaces de la fête foraine. Je ne lâcher pas son bras pour autant, on pouvait même dire que je m'agripper à son bras. En même temps je me sentais vraiment très bien en la compagnie de mon colocataire. Celui-ci avait beaucoup d'effet positif sur moi. Non, je ne suis pas amoureuse de lui. Enfin, je dois avouer que celui-ci ne me laisse pas totalement indifférent, car il y a un certain charme que ce soit physique et mentale. Si je n'étais pas on couple je pense que j'aurais aimé avoir une histoire avec lui. De toutes façons, de Max d'avoir une relation sérieuse avec une fille. Arrivé dans le palais des glaces, on commença doucement à avancer dans celui-ci me fit lâcher son bras pour qu'il entrelace nos mains, je le regardais sans rien dire. Le labyrinthe de miroir et de vitre commença à nous montrer son visage du moins ce que vous voulez bien nous montrer la lumière qui était assez basse. max. mansua une petite marche fallit se retourvais parterre. Il sera rattrapa à moi et dans l'elan il me plaqua contre le mur. Le jeune homme était juste en face de moi, il était assez proche de moi pour que je puisse sentir son souffle chaud sur mon visage. Celui-ci en profita pour déposer un baiser sur mes lèvres, celui-ci fut de très courte durer . Cependant, je sentis mon coeur s'emballer si je le regarda un instant dans mes yeux sans rien dire. J'étais tout simplement sur prise à son geste. « Max... Tu n’aurais peut-être pas dû. » Je passa ma main sur son visage tendrement. Je lui repris sa main dans la mienne et entrelacèrent les doigts. Je déposais un tendre baiser sur ses lèvres puis, je repris la route dans ce fameux labyrinthe. J'étais en avance sur lui, en même temps je marchais très rapidement. Je connaissais parfaitement tous les astuces pour sortir de ce labyrinthe. Tandis que je l'avais perdu dans cette attraction moi, j'en profitais pour m’amuser à les donner de mauvaises routes. Mal ce premier don souvent des vitres en pleine figure. Arrivé à la sortie je l'attendis un petit moment. Lorsqu'il sortit je lui dis « et ben ! Je pensais que tu t'en sortirais plus vite. » je vais légèrement, je ne savais pas tellement ce que voulais dire se baiser dans ce labyrinthe. Toutefois je prendrai le temps d'y réfléchir tranquillement, Car celui-ci ne m'avait pas du tout laissé indifférent. « Je suis désolée de t'avoir abandonné, mais c'était vraiment marrant de te donner de mauvaises. » bizarrement, je n'arrivais plus à me regarder comme un simple ami. Est ce que celui-ci ressentait plus que de l'amitié pour moi. Très bonne question. « Bon, dis-moi ce que tu as envie de faire maintenant. » Je lui souris timidement, je ne savais pas si on devais parler de ce baiser ou pas.. Je lui pris la main en attendons qu’il me guide vers une autre attraction.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
dîtes bonjour à
Invité



MessageSujet: Re: joy ♔ pomme d'amour & barbe à papa.    Mer 7 Déc - 16:35


→joy&maxym.

Ayant déménagé à de nombreuses reprises, je n’ai jamais pu avoir d’amis stables et lorsque je suis rentré dans le gang à Los Angeles, nous n’étions que des garçons. Je n’ai jamais cru en l’amitié entre les femmes et les hommes. Après chacun à son point de vue sur cette question mais pour ma part, je sais qu’il y a très peu de chance pour que je sois juste amis avec une fille. Je peux bien entendre avec une personne du sexe opposée mais il y aura toujours un moment où je serais tenté d’aller plus loin avec cette personne. Je me connais vous savez. J’ai perdu ma virginité très tôt et puis j’aime draguer les filles. Les utiliser aussi. C’est une des raisons qui font que la plupart des personnes me craignent. A Los Angeles, il n’y avait presque plus personne qui m’adressait la parole. Bon il faut dire aussi que j’avais était un peu loin tout de même mais il était temps que je parte. Déjà, je ne me suis jamais sentis à ma place là-bas et ensuite, parce que tu le sens quand tu dois quitter un endroit. Pourquoi j’ai choisis de venir étudier à Richardson ? Déjà parce que c’est une petite ville. Ensuite parce que c’est l’une des seules université qui a accepté de m’accueillir et puis, au moins, je suis certain de ne connaitre personne ici. Ça fait déjà trois années que je suis à Richardson et la plupart des personnes ont peur de moi. Il y a bien évidemment quelques exceptions mais j’aime quand on me résiste. Le premier exemple qui me vient en tête c’est Loan. La relation que j’entretiens avec cette jeune fille c’est un jeu pur et simple. Faire croire à tout le campus que je sors avec elle a été bien plus facile que je l’aurais cru. En plus, c’est trop simple de mettre la demoiselle en pétard. Elle démarre au quart de tour quand il s’agit de moi. Après, il y a Loreley avec qui ça ne passe du tout. C’est la seule fille qui ne s’entend pas avec moi et ça m’énerve au plus haut point. C’est physique ! C’était différent avec ma colocataire. J’aurais bien dit qu’elle me plait mais comme on nous regarde bien, on voit bien que nous sommes différents. Elle, c’est une des reines du lycée et moi, ben .. Je suis .. Je ne sais même pas ce que je suis. Enfin, on m’a collé l’étiquette du rebel et ça me plait assez je dois dire. C’est pour cela que je n’aime pas la manière dont son « petit-ami » la traite. Je l’ai vu beaucoup trop souvent en pleurs à cause de lui ces derniers temps. Qu’il prie le bon dieu que je ne le croise pas un de ces jours parce que croyez-moi que ça ne sera pas beau à voir. J’acquiesçais d’un signe positif de la tête ce qu’elle venait de me dire. « tu as raison de ne laisser personne te dicter ta conduite mais ne le laisses pas te marcher dessus et te rabaisser plus bas que terre. Il n’a pas le droit de te faire ça. Personne n’a le droit de faire une telle chose à qui que ce soit. » c’est moi qui vient de dire ça ? Hum .. Ben je sais pas, j’ai dû tomber sur la tête je pense. Parce que je ne voudrais pas dire mais je suis le pire des salops avec les filles. J’ai dû briser pas mal de cœur en fait et un certains nombres de jeunes femmes doivent me haïr à l’heure qu’il est. Je me souviens même que j’ai couché avec des femmes mariées autrefois. Bon, certes je ne les ai pas forcé mais vous voyez un peu jusqu’où je suis capable d’aller. Certaines personnes disent que je suis égoïste enfin, c’Est-ce que j’étais il y a encore quelques années en arrière. Je ne dis pas qu’aujourd’hui je me suis calmé mais je fais moins de bêtises qu’avant. Je ne me sers plus des jeunes femmes disons que maintenant je les manipule enfin certaines. Par exemple, je ne m’amuserais jamais à manipuler ma colocataire. Elle a bien d’autre choses en tête pour que je m’amuse avec elle et puis, je n’en ai pas vraiment envie. Avec elle c’est différent. Par moment, elle est comme une sœur. Mais elle peut également être comme ma meilleure amie certaines fois. Bien que j’ai dû mal à jouer au bon pote. Est-ce que cette nouvelle amitié cacherait quelque chose ? C’est vrai que nous nous sommes beaucoup rapprochés depuis que la jeune femme vit chez moi. Au début, je n’étais pas trop d’accord mais finalement je m’y fais assez bien. J’eus un léger rire quand elle me précisa qu’elle ne manquera pas de me gifler si je venais à agir comme son petit copain. Oui, oui j’ai rigolé. Je vous assure que c’est possible. « me perdre ? Ohhh tu oserais vraiment ? Je te rappelle que c’est moi qui ai les clés de la voiture ». Je lui montra les clés et les mis au fond de la poche de mon jean où elles tenirent compagnie à mon cellulaire. Dans l’autre poche, se trouvait mon porte feuille. La jeune fille accrochée à mon bras, nous traversions les allées sous l’œil attentif des passants. Du plus loin que je me souvienne, je n’ai pas souvenir d’être aller dans une fête foraine. Mais je comptais bien sur Joy pour me montrer toutes les possibilités dans ce genre d’endroit. La jeune femme m’emmenait vers le palais des glaces. Je restais perplexe je dois dire sur le nom de cette attraction. Nous entrâmes à l’intérieur, Joy devant moi et je lui tenais la main en entrelaçant nos doigts. Certes, cela pouvait porter à confusion mais je vous assure qu’il n’y a rien entre nous. Une relation sérieuse ? Moi ? Ahah, la bonne blague ! Lorsque je l’ai embrassé, mon cœur c’était mis à battre plus rapidement qu’à la normale et je me sentais rougir aussi. Reprends toi Maxym, reprends toi ! « je sais, je sais. Je suis désolé Joy, ça ne se reproduira pas ». Durant tout le reste de l’attraction, j’essayais de suivre ma colocataire qui elle essayait de me perdre. Nan mais c’est pas possible ça. Je vous jure les filles de nos jours. En la rejoignant dehors, je la vis m’attendre patiemment. Un sourire sur mon visage, je nous acheta une barbe à papa chacun. Je raffole des sucreries et j’ai de la chance, je ne grossis pas. En même temps, je fais pas mal de sport donc ça compte aussi. « il faut toujours savoir se faire désirer belle demoiselle ». Je la regardais avec mon petit regard de tombeur. Enfin, celui que j’utilise habituellement pour draguer les demoiselles. Je lui pris le bras et l’entraîna vers un manège à sensation. L’un de ceux dont tu as la tête à l’envers pendant la moitié du truc. On se posta devant en attendant de terminer notre barbe à papa. « alors, tu t’en sens capable de relever ce défi ou tu préfères te défiler ? Si tu veux, il y a une pêche aux canards pas loin ». Je la regardais en explosant de rire. Bien sûr que je la cherchais mais je suis comme ça. Il faut toujours que je charrie les gens avec qui je suis. Je regardais la demoiselle qui mangeait sa barbe à papa. « ah j’aurais dû prendre une serviette, t’en as partout. Attends ! » Je m’approcha d’elle et lui retira le morceau qu’elle avait sur le menton avec ma bouche. « désolé, j’avais les mains prises. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
dîtes bonjour à
Invité



MessageSujet: Re: joy ♔ pomme d'amour & barbe à papa.    Jeu 8 Déc - 17:06


•• Pomme d'amour & barbe à papa. ••
Maxym & Joy

« Tu sais ca ne me fais pas peur de rentrée à pied ! Puis j’ai plein d’amis qui pourront venir me rechercher. » Non mais, j’ai toujours une solution à mes problèmes car si j’attendais que mon petit ami bouge un peu son cul, j’avais le temps de mourir sur place vous savez ! Donc des amis, c’est toujours très utile. Une fois au parc, on parti en direction du palais des glaces. Je n’était pas vraiment certaine d’où en était notre amitié.. Toutefois je me sentais très bien avec Max, celui-ci ne se comportait pas avec moi comme il le faisait avec les autres c'est-à-dire : en salop. J'avais toutefois l'impression que notre amitié cachait une autre chose qu'une simple amitié, oui bien plus que de l’amitié. En plus aujourd’hui avait de plus en plus des impressions bizarre surtout lorsque nous entrâmes dans le palais des glaces nous nous tenions la main. Puis un peu plus loin dans l'attraction Max m'embrassa. Je ne sais pas vraiment pourquoi… Mais, mon cœur c'était enflammé comme jamais... Et je l’embrassai de nouveau, peu de temps après son baiser. Puis lorsque je quittais l’espace de ces lèvres, je continuais mon chemin en lui répondant « T’inquiète pas ce n'est pas grave. » j’avançais, rapidement pour le perdre dans cette attraction. Je m’amusais à lui donner de mauvaises directions. Une fois sortie de l'attraction je l'attendis à l'extérieur les bras croisés sur ma poitrine. Lorsqu'il arriva il me répliqua qu'il fallait savoir se faire attendre. Je lui souri. « J'ai laissé mais, c'était marrant à l'intérieur. Sinon pas trop mal au front ? Arrête avec ce regard, il ne marche pas sur moi. » Je vous jure les hommes d'aujourd'hui, il pense qu'un simple sourire charmeur peut faire craquer toutes les filles. De toute façon il peut toujours essayer sur moi cela ne fonctionnera pas. Max, nous acheta une Barba papa, cela ne me dérange pas car j'adore ce truc. « Merci. » Ensuite Max m'emmena devant un manège à sensations fortes, ça tombe bien car je raffole de ce genre de manège. Si seulement je pouvais me rendre en Europe, plus précisément en Allemagne, j'irais sûrement à Europark. C'est un parc d'attraction spécialisée en attraction à sensation forte. On venais de se stoppais devant l’immense attraction. Celle-ci avait l'air vraiment excellente. Il y avait plusieurs loopings ainsi que des descentes phénoménales. J'étais en train de manger ma Barbe à papa en retard dans les wagons descendre et remonter à toute vitesse. Je pense que je dois être un peu folle sur les bords, car la plupart des filles sont complètement terrifiée de ce genre d'attraction. Moi je suis j'aime ce genre d'attractions et de sensations fortes, car c’est l'un des seuls endroits au monde où l'on peut crier sans avoir à se soucier de l'avis des autres. Je continuais à manger ma barbe à papa tranquillement, j''ecoutais ce que Max était en train de me dire, explosa de rire lorsqu'il me proposa d'aller à la pêche aux canards. « Non mais sérieusement tu crois que cela me fait peur ? Je ne suis pas une petite pleureuse. J'ai grandi avec deux grands frères, je suis habitué à beaucoup de choses. Puis, j'adore ce genre d'attractions. » je repris où j'en étais dans ma barbe à papa, je n'avais pas la j'étais car c'était ma barbe à papa. Puis, Max me fit une réflexion comme quoi il aurait du me prendre une serviette en papier. Celui-ci s'approcha de moi pour attirer un morceau qui devait trainer sur mon menton. Mais je ne m'attendais pas à ce qu'il se sert de sa bouche pour le retirer. Je me reculais de lui et le regarda d’un aire sérieux et furax. « Mais, qu'est-ce que tu attends de moi. Je ne suis pas comme toutes ces filles que tu fais venir au loft quasiment chaque soir de la semaine, mais à quoi tu joues ? » En fait je n'ai pu envie de manger cette barbe à papa je la lui donnais, je ne savais plus vraiment quoi faire.. Je ne penser pas qu’il essaierait un jour de me séduire comme il le fait avec les autre filles… Okey un baiser.. C’est rien mais, celui-ci continue encore et encore.. En plus sur le campus depuis un bon bout de temps maintenant… Tout le monde parle de Maxym et de Loan,, c'est deux la sortirez apparemment ensemble... Enfin, va savoir si cela est vrai ou faux. Vu que celui-ci continue à ramener pleins de filles au loft. Je baissais mon regard, pour ne pas lui montrer que j'étais vraiment déçue par son geste. Alors là, maintenant je ne sais plus vraiment où j'en suis et en plus celui-là a l'aire d'essayé simplement à me mettre dans sa liste de conquête... « J'aurai sûrement pas dû accepter ton invitation ce matin. Je laisse tomber pour aujourd'hui je vais appeler une amie pour me ramener au loft. » Je commençais à reprends prendre le chemin inverse je me sentais vraiment très mal... Je repensais aussi à ce baiser que nous avions échangé dans le palais des glaces. Celui-là ne m'avait pas laissais dû tout indifférente au contraire… Mon cœur s'était enflammé... Cela ne m’était pas arrivée depuis un très long moment. Est ce que je pouvais être amoureuse de lui ? Non, c'est impossible. Max n'est qu'un ami et celui-ci n'a pas vraiment l'air d'être fait pour être en couple... Il tient de trop à sa vie de célibataire pour avoir une relation sérieuse. J’avançais vers le manoir hanté lors ce que j'ai voulu prendre mon téléphone portable, je m'aperçu que je n'avais pas mon téléphone sur moi. Je suis vraiment bête je suis parti sans mon téléphone portable pour ne pas être dérangé aujourd’hui... Je murmurais « Je suis vraiment trop conne.. » Puis, Maxym devait déjà être reparti. Ce n'est pas le genre de mec à attendre après une fille ou là recherchais… Même, si cette fille est sa colocataire. D'ailleurs, je me demande si cela est une bonne idée de rester avec lui au loft.. Je rentrais donc, dans le manoir hanté. Je m’installais dans un siège et attendit que celui-ci démarre, je vais tout de même profiter de cette journée... Même si je dois la passer seule. Au pire j’ai mes jambes pour rentré..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
dîtes bonjour à
Invité



MessageSujet: Re: joy ♔ pomme d'amour & barbe à papa.    Sam 10 Déc - 17:03


→joy&maxym.

Les amis c’est quelque chose de très précieux dans la vie. Il y a aussi la famille mais les amis c’est un peu notre deuxième famille que nous avons la chance de choisir. Avec tout les déménagements que mon paternel m’a obligé à faire, je n’ai pas eu de véritables amis durant mon enfance. Mis à part ma petite sœur, je n’avais personne à qui me confier et m’amuser. C’est pour cela que parfois - seul dans ma chambre - je m’amusais à inventer des histoires. Je me souviens que j’avais même inventé un personnage imaginaire et qu’il me suivait partout. Quand mon père l’a découvert, ce dernier a voulu m’envoyer chez un psychologue mais j’ai refusé et j’ai cessé de parler à ce personnage sortis tout droit de mon imagination. Heureusement, nous avons atterris à Los Angeles et c’est là que j’ai connu mes premiers amis. Ils m’ont tout de suite acceptés dans leur bande dont j’étais loin de me douter que une fois que tu es entré dans leur petite bande, tu m’en sortiras pas si facilement. Pour eux quand tu dis oui, c’est pour la vie. C’est comme ça que mon paternel m’a renié. Je faisais tout pour mes potes. Allant même jusqu’à me faire tatouer un dragon sur le bras gauche mais il ne se voit que lorsque je suis en tee-shirt. Enfin, ça arrive assez fréquemment puisque je suis un type qui n’a presque jamais froid et qui se promène en simple pull - avec une écharpe tout de même ! - en plein hiver lorsque tout le monde est emmitouflée dans sa doudoune. J’ai le sang chaud c’est pas de ma faute tout de même. Même aujourd’hui, il ne fait pas bien froid mais j’ai tout de même pris une petite veste en faux cuir au cas où. Prévoyant ? Oui mais c’est nécessaire surtout quand on sait que je tombe facilement malade. C’est une des choses que je n’aime pas particulièrement et surtout qu’en général, j’atteint facilement les quarante degrès de fièvre. Mais maintenant j’ai une colocataire qui se fera un plaisir de jouer mes infirmières si il y a besoin, bien que je déteste être assisté et me faire servir. Je me suis toujours débrouillé par moi-même depuis que mon père m’a mis à la porte du domicile familial et je dois dire que je m’en sors plutôt. Je ne touche pas à l’argent qu’il y a sur mon compte en banque mais je vis au jour le jour ou de l’argent de mes casses ou de mes deals. « oh mais tu sais bien que je ne pourrais jamais te laisser toute seule voyons ». Je passais mon bras par-dessus ses épaules et nous marchions ainsi vers le palais des glaces sous le regard inquisiteur des passants. C’était bizarre. Je me sentais proche de Joy mais j’étais pratiquement certains qu’il y avait beaucoup plus que de l’amitié entre nous. Nan, je n’ai pas le droit. Elle a un copain et puis, comme si j’étais quelqu’un de fréquentable pour elle. Nan, nan il ne faut pas ! J’essayais tant bien que mal de ne pas céder mais quand je l’ai embrassé tout à l’heure, je n’ai pas pu m’empêcher de constater que je ne la laissais pas indifférente. En effet, la jeune femme m’avait elle aussi embrassée. Etrange quand on sait qu’elle a un petit ami même si ça ne se passe pas forcément bien avec ce dernier. Je ne dis pas qu’elle doit sortir avec moi au contraire, je dis simplement qu’elle mérite largement mieux que ce type. Une fois à l’extérieur du palais des glaces, la demoiselle se moquait de moi. Je lui faisais mon petit regard triste digne du chat potté. « tu n’es qu’une vilaine fille de toute façon ! Mon front ? Nan t’inquiète, j’ai la tête dure tu sais ». Le palais des glaces c’est bien sympathique mais c’est bon pour les petits vieux ou les enfants. Moi je veux quelque chose de plus palpitant et effrayant aussi. Je ne connaissais pas les manèges et en arpentant les allées en dégustant ma barbe à papa et en papotant également avec ma petit Joy, je tombais avec LE manège ! Celui que je voulais faire à tout prix. Je savais que ma colocataire n’allait pas dire non mais taquiner les gens c’est ma spécialité. Je riais doucement à sa remarque et continuais de manger ma barbe à papa tranquillement. C’était ça mon secret au bonheur : les sucreries. Eh oui, sous mes airs de mauvais garçon, je suis un grand enfant. Les mains prisent par la barbe à papa, j’enlevais le morceau qu’elle avait sur son petit menton avec ma bouche. Bon, j’avoue que j’aurais sans doute pu prendre mon autre main mais je ne fais jamais comme les autres vous savez. Néanmoins, je ne m’attendais pas à ce qu’elle s’énerve comme elle venait de le faire. Je la regardais d’un air horrifié. « euh .. Rien. Je n’attends rien de toi tu sais. Tu as un petit-ami - enfin tu sais ce que je penses ! - tu es ma coloc et une de mes rares amis aussi. Je suis désolé pour le baiser tout à l’heure mais je t’assure que je ne cherchais pas à te mettre dans une position inconfortable et je ne veux pas non plus te mettre dans mon lit ». C’était vrai ! Je ne voulais pas la forcer à faire un truc qu’elle ne souhaitait pas. Je n’étais pas très doué pour mentir. Bien sur qu’elle compte beaucoup pour moi mais je ne suis pas quelqu’un pour elle, elle mérite largement mieux et du moment qu’elle est heureuse, moi ça me va très bien. On ne peut pas dire que ça soit le cas en ce moment et j’aime bien quand elle vient le rejoindre dans mon lit le soir parce qu’elle fait des cauchemars. Enfin, quand je suis seul bien évidemment. J’avais un peu honte de la manière dont j’agissais envers les femmes mais que voulez-vous que je vous dise ? J’ai toujours fait cela depuis pas mal d’années maintenant .. J’ai même dragué des femmes mariées, couché avec aussi et même des prostituées ou des streap teaseuses. C’est pour ça que Joy n’est pas une fille pour moi. Enfin je veux dire qu’elle est bien trop bien pour moi. Au moment où j’allais lui répondre, la jeune femme commençait à s’en aller. Quoi ? J’ai fait quelque chose de mal ? J’essayais de lui courir après mais c’est comme si le monde se liguait contre moi et je la perdis de vue. Et merde ! Je restais planté dans le milieu de l’allée avec le bâton de ma barbe à papa que je venais de terminer. Rentrer ? Il en est hors de question. Je me glissais jusqu’à l’entrée du parc mais je ne la vis pas. J’arpentais donc les allées de la fête foraine en essayant de la chercher. Rien. Je ne la voyais pas et questionnais tout le monde pour savoir si quelqu’un l’avait aperçus. Il est hors de question que je la laisses ici toute seule. Désespéré, je la vis enfin sortir du manoir hanté. Je courus jusqu’à elle, bousculant au passage un homme d’un certain âge qui m’insulta de « petit con ». « Joy ! Joy s’il te plait .. » Je lui attrapais le bras et l’embrassais de nouveau mais cette fois-ci de manière volontaire. Oui j’en avais envie. Je la tenais par les joues en l’embrassant avec passion et tout mes sentiments devaient se faire ressentir dans ce baiser. « je ne veux pas te cacher que je ne ressens rien pour toi mais nous ne sommes pas du même monde. Tu es trop bien pour moi. Regardes nous, on dirait la belle et la bête et puis en plus, tu as un petit copain que tu aimes. Non ? » lui dis-je en conservant ses joues dans mes mains. J’aimais le contact de sa peau contre la mienne, ça me donnait des petits frissons dans le dos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
dîtes bonjour à
Invité



MessageSujet: Re: joy ♔ pomme d'amour & barbe à papa.    Dim 11 Déc - 20:49


•• Pomme d'amour & barbe à papa. ••
Maxym & Joy

Pour être franche, je ne savais plus vraiment ce qui était en train de se passer en ce moment même. Au départ j'étais parti passer une journée superbe avec mon colocataire qui est d'ailleurs mon ami. Et depuis le palais des glaces, je n'arrêtais pas de me poser plein de questions. Si je ne ressentais rien pour lui pourquoi l'aurais-je embrassé aussi ? D'ailleurs, ce baiser ne m'avait pas du tout laissée indifférente. Pourrai-je en fait, avoir des sentiments pour cet homme, que tout le monde déteste ? Je ne savais plus vraiment trop quoi penser de notre relation. Alors que nous attendions devant le grand manège à sensation max passa ses lèvres sur mon montant pour retirer le bout de barbe à papa qui s'était accroché dessus, je ne t'envie pas ce geste par celui-ci avais ces mains de libre. Ce qui m’énervait, très rapidement. Pourquoi ? Je ne sais pas vraiment. Sûrement parce que moi non plus je ne savais pas où j'en étais. J'écoutais Maxym me faire son petit discours. Je levai les yeux au ciel. Puis soupira je ne lui répondis pas. Je partis, au début j'allais en direction de la sortie puis pensant que je n'avais pas pris mon téléphone portable je partis dans les allées de la fête foraine. J'en profite pour me promener, puis je me laissai séduire par le manoir hanté. Je rentra à l'intérieur, il installa dans un siège puis attendit que la voiture démarre. J'adoré tous ses petits sors de manège, surtout si cela faisait peur. Mais, celui-ci était plus marrant autre chose. En même temps, C'était sûrement pour gérer les enfants. Je savais qu’il y avait un manoir hanté, un peu plus loin c'est celui-là qui crée normalement vraiment peur. À ce que j'ai entendu dire, on doit se promener à l'intérieur à pied. Et c'est vraiment un château que l'on visite avec plusieurs mises en scène assez trash. Enfin, je n'arrivais pas à me concentrer sur cette attraction. Mes pensées allaient tous faire votre colocataire je ne savais vraiment plus où j'en étais. D'un côté je ne suis pas heureux avec mon petit ami, et de l'autre il y a Maxym c'est lui qui a toujours été là pour moi. Puis, avais celui-là je me sentais à l'aise. Il ne me jugeait pas, et surtout il savait me donner quelques conseils. il y a encore quelque j'aurais presque plu dire que c'était mon meilleur ami. Enfin, je vais bien voir ce que l'avenir nous réserve. En même temps, celui-ci devait déjà être parti au loft.. Lorsque c'est le manège s'arrêta je pris le temps de descendre et de sortir. Devant l'attraction je sortis mon paquette de Marlboro, j'avais m'en alluma une lorsque j'entends d'ici une voix familière m'appeler au loin, je tournais la tête et aperçu Maxym. Je commençais à reprendre ma route en rangeant mes clopes mais, celui-ci attrapât mon bras. « Non mais vas-y lâche-moi. » Cette fois je pas le temps de comprendre, que le jeune homme embrassa avec passion. Il avait, poser ses mains sur mon visage et lors de son baiser je ressentis beaucoup de choses. J'étais encore sous le choc, Je ne m'étais vraiment pas attendu à ce baiser. Du moins à ce que j'avais ressenti lors de ses baisers. J’ai écouté ce qu'il avait à me dire, je le regardais dans les yeux. Je posa doucement les mains sur son torse. « Max… » Je passais une de mes mains sur son visage caressant sa joue avec tendresse je collais mon front contre le sien. Je ne savais plus vraiment quoi faire à ce moment précis. je pouvais sentir mon cœur s'emballer comme jamais, je n'avais qu'une seule envie c'était de pouvoir savoir ce que je ressentais réellement pour ce jeune homme. Je lui glisse dans un murmure " Max.… Écoute, on est peut-être pas du même monde comme tu dis, d'ailleurs je ne sais pas pourquoi tu dis ça ? Car, je ne viens pas d'une famille riche. Tu as déjà bien pu voir mon père a plusieurs reprises, tu sais très bien fait ce sont des gens normaux. Je ne sais pas exactement ce que je ressens pour toi. Mais, c'est sûr je sais qu'il se passe quelque chose. » Je déposais un tendre baiser sur ses lèvres. Je réfléchis cinq minutes avant de lui donner d'autres réponses. Car à la fin de sa phrase au sujet de mon petit ami actuel me fit un petit peu douté de lui. À moi, qu'il voulait simplement mon bonheur. D'ailleurs, je ne suis pas vraiment heureux avec Julian. Celui-ci, n'arrêtait pas de jouer avec mes sentiments. « Je ne sais pas vraiment, tu as réussi à me faire douter. Je ne vais pas te cacher que tes baisers ne me laissent pas indifférente. » Avec lui j'étais vraiment bien, j’avais l’impression d’être importante. Je me sentais heureuse de savoir qu'il ressentait quelque chose pour moi. Car avec Julian j'avais l'impression que je n'étais qu'un objet. Puis, je ne m'attendais pas vraiment à cela de Max. « Nous ressemblons peut-être à la belle et la bête, mais si tu connais ce Walt Disney tu sais très bien fait derrière la bête ce cache un très bel homme. » je passais doucement lèvres sur les siennes, c'était comme une pulsion que je ne pouvais pas contrôler. Je lui dis dans un murmure « Mais, veux-tu au moins une relation comme celles que j'attends ?' Je ferme mes yeux et me recula doucement. Je sorti mon paquet de clope.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
dîtes bonjour à
Invité



MessageSujet: Re: joy ♔ pomme d'amour & barbe à papa.    Lun 12 Déc - 15:50


→joy&maxym.

Il n’y a pas grand-chose dont je suis certain dans ma vie. En fait, il n’y a rien du tout dont je suis sûr mais je m’en fiche. J’ai toujours vécu au jour le jour en ne sachant pas si j’aurais un toit le soir-même ou à manger dans mon assiette tout les jours. C’est ma vie et je l’accepte comme ça. J’ai toujours dit qu’il était hors de question que je tombe amoureux un de ces jours. Malheureusement, je sais pertinemment que ça arrivera bien un jour et peut-être plutôt que je le crois. En effet, il se pourra fortement que je ressente quelques forts sentiments ma colocataire. Mais cette dernière a déjà un petit-ami - si on peut appeler ça comme ça ! - et puis, je ne pense pas que ça puisse fonctionner entre elle et moi. C’est vrai, nous ne vivons pas du tout dans le même monde. Je pense le plus clair de mon temps avec mon gang, dans une salle de boxe, à revendre de la drogue .. Alors que pour ma colocataire c’est tout le contraire. Elle a l’air d’avoir une vie plutôt clean je trouve. Plus que la mienne en tout les cas, ça c’est clair. Néanmoins, je ne peux m’empêcher d’avoir une irrésistible envie de la prendre dans mes bras et de l’embrasser à chaque fois que je la vois. Tout les matins, quand je vois cette magnifique jeune fille dans la salle de bain ou dans la cuisine, je me dis que j’ai beaucoup de chances de vivre avec elle. Il ne c’est jamais rien passé entre nous - du moins pour le moment - mais nous n’en restons pas moins très proches l’un de l’autre. Il arrive que nous dormions assez fréquemment dans le même lit mais sans coucher ensemble et j’aime cette sensation de m’endormir avec quelqu’un à mes côtés. Encore plus quand on ressent quelque chose de fort pour la personne juste à nos côtés parce qu’il m’est arrivé à de nombreuses reprises de m’endormir à côté de femmes mais je n’ai pas le souvenir d’avoir ressenti ce que je ressens lorsque Joy est à mes côtés. Je ne supporterais jamais qu’elle me fasse la tête ou qu’elle ne veuille plus jamais me voir. C’est certainement la meilleure - et la seule - amie que je possède par ici. Alors que la jeune femme venait de me planter au milieu de la fête foraine, il est hors de question que je la laisse rentrer à l’appartement. Je lui avais promis de passer une bonne journée et elle passera une excellente journée même. Je venais de la rattraper alors qu’elle venait de sortir de la maison hantée. Ça faisait des heures - nan, j’exagère - que je la cherchais. Lui attrapant le poignet, je vis un regard noir chez elle que je ne connaissais pas. Je la revoyais débarquant chez moi avec ses cartons et sa grosse valise. J’ai eu immédiatement le coup de foudre pour cette jeune fille mais j’ai très déchanté lorsque j’ai découvert qu’elle fréquentait un sportif qui se moque totalement d’elle qui plus est. J’essaie de lui ouvrir les yeux mais rien à faire, elle se braque à partir du moment où j’essaie d’aborder le sujet de son petit-ami. Je ne lui laissa pas le temps de répliquer ou de se défaire de mon emprise que je l’embrassa passionnément. C’était la première fois que j’embrassais une fille de la sorte. Une fois le baiser terminé, je conservais la jeune fille dans mes bras et baissa mon regard vers mon torse pour apercevoir ces mains posées dessus. Je souriais en lui expliquant ce que je ressentais pour elle et je l’écoutais me répondre. Ma main parcourait son dos et j’eus des petits frissons qui me traversèrent tout le long de la colonne vertébrale. Je ne pouvais plus m’arrêter de l’embrasser. Je l’aime. Oui j’en suis sur maintenant mais c’est encore nouveau pour moi tout cela. Joy c’est la première fille dont je suis amoureux. Mais je l’aime, il n’y a pas de doutes possible. « tu as l’air d’avoir une vie parfaite en dehors de Julian .. Moi, je suis de très loin être l’homme idéal. Si tu savais tout ce que j’ai dû traverser, affronter et faire pour que je sois là aujourd’hui .. Avec toi .. » Je pris les deux mains de la jeune femme dans les miennes et l’observa un instant. « Joy .. Je ne dis pas que je suis quelqu’un pour toi mais j’ai envie d’essayer. J’ai envie d’essayer d’être un homme meilleur pour toi. » Je paraissais égoïste envers elle et envers Julian aussi. Mais après tout, le jeune homme ne se gêne pas pour tromper sa copine avec toutes les filles qu’ils croisent. Je ne dis pas qu’elle doit le tromper mais ça se voit comme le nez au milieu de la figure qu’elle n’est pas heureuse avec ce type. Moi je l’ai su dès la première fois où je l’ai entendue fondre en larmes dans sa chambre à cause de lui. Ce type ne la mérite pas. J’irais bien lui dire deux mots à celui-là mais j’ai promis à Joy de ne rien faire sans son accord et je n’ai pas son accord. « je veux une relation stable pour une fois. Je ne pensais pas que ça allait arriver si vite mais pourquoi pas après tout. Tu sais quoi ? Je suis heureux que ça soit avec toi ». Toute la foule nous observait. Soudain, je vis des membres de l’équipe de football - des amis de Julian - au loin. Heureusement, ils ne nous ont pas vus. J’attrapais la main de Joy et l’emmena derrière le stand de la pêche aux canards pour ne pas qu’elle aie des histoires. Machinalement, je la pris dans mes bras et la serra doucement contre moi. « c’est bon, ils sont partis. Y’avait euh .. Y’avais des amis de ton copain et je ne voulais pas que tu ai de problème avec lui .. Que comptes-tu faire avec Julian ? » Je m’adossa contre la barrière et la garda dans mes bras. Je posais ma tête contre la sienne et lui caressais les cheveux en ne prononçant pas un mot.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
dîtes bonjour à
Invité



MessageSujet: Re: joy ♔ pomme d'amour & barbe à papa.    Mer 14 Déc - 10:08


•• Pomme d'amour & barbe à papa. ••
Maxym & Joy

Pourtant je m’étais vraiment attendu à tout de la part de Max, sauf à cela. Le jeune homme m'avait enfin mis à plat ces sentiments. En fait, je ne m'attendais pas à cela, mais vraiment pas cela, car j’en voyais des filles défiler dans le loft. C'est vrai que lors ce que Max été à mes côtés, j'étais vraiment très bien, comme rassuré. Après son baiser devant le manoir hanté celui-ci me conserva dans le creux de ses bras et je ne bouger pas. Max fut très tactile avec moi, il ne pouvait pas s'arrêter de me caresser le dos et de déposer des baisers sur mes lèvres. J'écoutais alors le jeune homme me répondre, il n'avait peut-être pas tort dans ce qu'il me disait. Il était peut-être loin d'être l'homme parfait mais j'ai toujours appris à le connaître ainsi et c’est ainsi qu’il me plait. Il était d'ailleurs hors de questions que celui-ci change quoi que ce soit pour moi. Je ne j'étais loin de savoir ce qu'il avait pu traverser dans sa vie, moi j'avais toujours eu une fille plus ou moins lisible, des parents aimant et deux frères très protecteur. Ma famille était vraiment à mes yeux, parfaite. D’ailleurs, cela me fait penser que je devrais peut-être aller les voir ce week-end. Quant à Julian, je pense que notre histoire va s'arrêter maintenant. De toute façon celui-ci me prend comme un objet dont il ce sert lorsqu'il a besoin. « Parfaite ? Elle est sûrement loin d'être parfaite, même si côté famille elle est impeccable. Et alors ? Je t'ai toujours connu ainsi, et cela ne m'a pas pour autant fait peur. Beaucoup de monde mon toujours dit de me méfier de toi, et maintenant je ne regrette pas de ne pas les avoir écouté. Bien sûr, tu as des défauts mais qui n’en a pas. » Lorsqu’il prit des mains j’entrelaçai nos doigts doucement. « N’essaye pas de changer pour être un homme meilleur seulement pour être avec moi, car je trouve que tu es déjà très bien comme es... Je me fiche de ce que les autres peuvent penser de toi moi je sais ce que tu vaux. » Je suis d'accord, je savais très bien que Maxym n'était peut-être pas un gentil garçon loin de là d’ailleurs, mais celui-ci avait quelque chose en lui qui me plaisait beaucoup. Peut-être son instinct protecteur, ou même cette face cachée de me montrer de temps en temps. je lui demanda alors ce qu'il voulait avoir comme relation avec moi. Avec Julian, je n’avais pas été très heureux enfin, pas du tout heureuse serait les mots exacts. Je souris légèrement à ce que le jeune homme était en train de me dire, je crois même que j'étais en train de rougir. Max me faisait un sacré effet... Je sentais le regard des gens qui se poser sur nous. Je me demandais ce qui nous voulait. Peut-être qu'ils avaient envie de voir comment les choses allaient évoluer, bon c’est vrai que l’on n’assiste pas tout les jours à une déclaration de flamme digne des feux de l’amour... Enfin, je me fiche un peu que ce qu'il pense puis j’aime bien les feux de l’amour. « Si tu sais des fois ça va plus vite que ce que l'on pense. Puis de toutes façons cela fait un bon moment l'on vit ensemble. Et moi, j'ai aussi envie d'avoir une relation stable avec toi. J’ai pu envie de tout le temps pleurait à cause d'un mec qui en a rien a foutre de moi. » J’étais en train de fumer lorsque Maxym ne pris la main et m'emmena derrière le stand de la pêche au canard. Je regardais rapidement et vit des amis à mon actuel petit ami. Enfin petit ami, maintenant c'est très vite dit car j’avais envie d’être la petite amie de Maxym maintenant et lui en avais aussi envie. Il en profita pour me prendre dans ses bras et me serra doucement contre lui. Je pose ma tête sur son torse et passé doucement ma main sur son bras en le caressant tendrement. "Je sais... Je les ai aperçus lorsque tu m'as traîné ici. Avoir des problèmes avec lui ? Maintenant j'ai qu'une idée en tête c'est de le quitter une fois pour toute. Maintenant, va falloir que je sache comment faire pour lui dire au revoir et qu’il comprenne que lui et moi c'est terminé pour de bon. » Le jeune homme était adossé contre une barrière j'étais contre -lui les mains posées sur son torse, et nos tête été collées l'une contre l'autre. Je me perdis pendant un bon moment dans le bleu de ses yeux sans rien dire, j'avais tout simplement envie de profiter de ce moment là dans le silence. J’avais l'impression que tout cela n'était qu'un simple rêve, mais je savais très bien que lorsque demain matin, sonnera le réveil il serait encore là. Pas comme Julian qui lui partais souvent sans rien dire. Je lui souris de nouveaux puis posa mes lèvres doucement contre ses lèvres. Je penchais juste après vers son oreille pour lui murmurer « Au faite, tu as gagné ton pari tu as réussi à me refaire sourire. » C’est vrai que celui-ci avait juré qu'il arriverait à me faire sourire avant la fin de la journée avant de partir du loft. Je lui pris c'est mains et entrelaça nos doigts doucement. J'avais envie d'aller me promener un petit peu avec lui mais, vu qu'il y avait encore des amis de Julian dans les parages je ne sais pas vraiment si c'était une bonne idée de nous afficher ensemble pour le moment. « Bon, j'ai envie de faire quelque chose ? Ou tu veux que l'on rentre. » Je lui souris doucement il passa maman d'instinct sous son haut. Biensure le jeune homme penser que j'étais encore vierge, cela était cependant faux c’était une sorte de barrière que j’avais monté autour de moi pour être tranquille. « Au fait il fallait que je te parle d'une d'un truc concernant ma famille. J'ai mon père et ma mère qui m'en demandait si je pouvais garder ma petite sœur. Donc je voulais savoir si cela ne te dérangerait pas si la petite restait avec nous pendant ce week-end. » Dis-je en souriant légèrement puis déposa un baiser sur ses lèvres. Attendant qu'il décide ce que je voulais faire soit on rester encore dans ce parc ou l’on rentrée au loft ou autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
dîtes bonjour à
Invité



MessageSujet: Re: joy ♔ pomme d'amour & barbe à papa.    Mer 14 Déc - 15:57


→joy&maxym.

Il ne faut jamais être surpris de ce qui vous arrive dans la vie car celle-ci ne cesse de vous surprendre à chaque minute qui défile. On ne peut jamais savoir à quoi s’attendre dans la vie. Nous avons beau prévoir les différents événements de votre vie, il y a toujours quelque chose qui vous tombe dessus sans vous prévenir. Pour ma part, il s’agit de l’amour. Je commençais à me rendre compte de plus en plus que j’étais en train de tomber amoureux de ma colocataire. En fait, si je suis totalement avec moi-même, je dirais que je suis tombé sous son charme dès la première minute où je l’ai aperçus. Le jour où elle a débarquée chez moi avec ces cartons et sa valise dans sa petite robe blanche que j’aime tout particulièrement. Mais voilà avec mon style de vie et ma réputation au sein de l’université ne m’ont pas beaucoup aidé à avoir confiance en moi afin de lui avouer ce que je ressentais pour elle. Il faut dire que la demoiselle sort avec un sportif, les plus adulés du campus. Comment suis-je censé rivalisé avec un type comme eux ? Nan sérieusement, je ne peux pas rivaliser avec ce type. J’ai donc abandonné l’idée de conquérir le cœur de ma belle colocataire et j’essaie désormais de devenir le meilleur ami possible mais c’est très difficile surtout pour quelqu’un comme moi qui n’a jamais cru en l’amitié fille/garçon. Mais je refuse de la perdre totalement alors je fais un maximum d’effort tout en essayant de ne pas trop montrer ma jalousie. Néanmoins, aujourd’hui je ne pouvais m’empêcher de l’embrasser et de lui avouer - enfin - ce que j’avais sur le cœur en lui dévoilant enfin les sentiments que j’avais envers elle depuis bien trop longtemps déjà. J’avais beau être un mauvais garçon dans l’âme, je n’en restais pas moins qu’un gros nounours et j’étais également très tactile envers mes proches. Spécialement envers Joy surtout quand on sait qu’ils nous arrivent de dormir souvent l’un avec l’autre de temps en temps. L’avoir dans mes bras rien que pour dormir me comble de bonheur, vous ne pouvez même pas imaginer. J’écoutais ce que la demoiselle que je tenais dans mes bras me disais. C’est comme si je buvais chacune de ses paroles, comme si j’étais l’un de ses serviteurs et qu’elle détenait ma vie entre ses mains. Je déposais une nouvelle fois mes lèvres dans son cou en lui mordillant un peu l’oreille. Elle avait un tel effet sur moi que je suis certain qu’elle ne s’en rend même pas compte. « Elle l’est déjà nettement plus que la mienne tu sais. Il y a tellement de choses que tu ignores sur moi et dont je ne suis pas fier d’avoir fait .. Mais d’un autre côté je suis heureux d’en être arrivé sinon, je ne t’aurais jamais connu et ça, ça aurait été très dommage je trouve. » je savais très bien que pour la plupart des personnes ici, j’étais identifié comme un monstre. J’étais certainement le même le plus craint de tout le campus et personnellement, cela ne me faisait ni chaud, ni froid. Je pris son visage entre mes mains comme pour la forcer à me regarder droit dans les yeux. « Jamais je ne te ferais du mal, tu m’entends ? Je te respecte bien plus que n’importe quelle autre fille ici. » Même si je lui avouais très clairement mes sentiments, ça m’étonnerait que la jeune femme aie le courage de quitter son petit-ami pour se mettre avec moi. Je ne lui demandais pas une telle chose non, pas du tout. Je souhaite simplement que Joy quitte une bonne fois pour toute ce type avec qui elle sort et qui ne cesse de l’humilier aux yeux des autres et de se servir d’elle. Je n’aurais pas fait cette promesse idiote à ma colocataire, je vous assure que j’aurais déjà été dire deux ou trois mots à ce footballeur qui se fout totalement de la tête de Joy. Avec les autres filles, je suis sans doute le roi des idiots - soyons franc ! - mais pas avec elle. Il n’y a qu’avec ma colocataire que je me montre sous mon véritable jour. Celui que j’étais avant de fréquenter les mauvaises personnes. Il n’y a que Joy qui connaisse mes faiblesses - pas toutes - qui sache ce que j’aime et ce que je n’aime pas. Il n’y a vraiment qu’elle et elle seule qui sache comment je suis sans que j’ai besoin de me comporter de manière un peu .. Idiote étant dire les mots juste. Souriant, j’étais heureux d’apprendre que Joy comptait enfin faire quelque chose avec Julian. Ce type se moque totalement d’elle et ce depuis bien trop longtemps déjà. Il était grand temps que cela cesse moi je dis. Ça allait être pour très bientôt. Du moins, j’espère qu’elle ne se dégonflera pas comme à chaque fois. Mais aujourd’hui, lorsque l’on s’embrassais ou que je sentais le contact de ses mains sur mon visage, je savais que tout était différent aujourd’hui. Les choses allaient peut-être enfin évoluer aujourd’hui. « je suis ravis de t’entendre dire ça. Si tu veux, je viendrais avec toi quand tu lui annonceras. Je n’ai pas du tout confiance en lui. » Dieu seul sait de quoi il est capable et je n’avais pas envie qu’il fasse de mal à Joy. Je n’avais pas envie que Joy est des ennuis avec Julian et ses potes mais si jamais cela devait se produire moi et ma bande de potes n‘hésiterions certainement pas à se mesurer à ses pseudos sportifs. Qui sait où seront-ils dans dix ans ? A vendre des tapis ou je ne sais quoi encore ? Nos meilleures années sont celles de l’université et du lycée aussi mais après, nous serons tous au même niveau. Et pas forcément là où on aurait pensé être. Je tenais la demoiselle devant moi, dans le creux de mon bras, en caressant par la même occasion son visage. « tu y arriveras, j’en suis sûr et puis, je suis là si tu as besoin. Mes amis se chargeront de lui si il ose te toucher. Si c’est moi qui leur demande, ils le feront et je peux même te dire que si ils veulent, ils peuvent même faire ton escorte comme ça plus personne ne t’embêteras. » Ce qu’il y a de positif dans mon gang, c’est que la loyauté et le respect des autres est la principale des choses qu’il faut savoir être si l’on veut en faire partie. Si jamais, je venais à sortir avec Joy c’est que pour mes potes, la jeune femme sera considérée comme la présidente. Je sais que si un jour je ne peux pas être là pour elle, elle ne sera jamais seule. J’étais plus que soulagée d’ailleurs. « j’ai toujours tu raison tu sais. Mais j’ai encore pleins d’autres de qualités, tu les découvriras au fur et à mesure. » Je l’embrassais tendrement en la tenant par la taille et la serrant contre moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
dîtes bonjour à
Invité



MessageSujet: Re: joy ♔ pomme d'amour & barbe à papa.    Mar 20 Déc - 16:08


•• Pomme d'amour & barbe à papa. ••
Maxym & Joy

Le destin est parfois très bien les choses. Enfin, je ne m'étais pas attendu à lui, celui qui partage un loft. Mais c'était une très belle surprise, Maxym n'était pas ce type que tout le monde décrivait, moi je le savais très bien vu que je vivais avec lui depuis un bon moment maintenant et que je le supporter quasiment tout les jours sauf lorsqu’il partait pendant quelques jours pour des raisons inconnu... Combien de fois j'avais été le rejoindre pendant la nuit pour dormir dans ses bras, le lieu où je me sentais vraiment bien et en sécurité. J'ai toujours été très proche de lui du moins assez proche pour apprendre à le connaître. Je souris lorsqu'il déposait une nouvelle fois ces lèvres dans le cou et en profita pour me mordiller un peu l'oreille, j’eus quelques frissons. Je le resserrasse légèrement contre moi puis en profita pour déposer quelques tendres baisers dans le creux de son cou pour au final revenir à ses les lèvres et l’embrassais de nouveau avec passion. Je reste collais contre lui à quelques centimètres de ses lèvres en écoutant tout ce qu'il avait à me dire. D'ailleurs, à ce moment je me sentis légèrement rougir, ce qui était entrain de me dire me toucher vraiment beaucoup. Je n’avais pas eu de relation vraiment normale depuis mon adolescence... Je m’attacher et tombais amoureuse de mec qui n’en valais pas la peine et qui me prenais pour leurs bonne... Ou un truc dans le genre. Je ne m'étais pas encore rendu compte de cette partie de sa personnalité, cela me faisait un peu bizarre mais c'était comme une déclaration qui est en train de me faire, j’avais enfin cette impression d’être quelqu’un à part entière à travers son regard. Je déposais donc un tendre baiser sur ses lèvres et caressa c'est cheveux. Je lui dis donc d'une voix très douce : « Moi aussi je suis très heureuse de te connaître, car comme tu dis cela aurait été vraiment trop dommage. » Lorsque Maxym pris mon visage entre ces mains, je passais instinctivement mes mains derrière son dos et je regardais dans les yeux. Je savais bien qu’il ne me ferait pas de mal. Il ne m’en fera jamais il est loin d’être comme Julian… « Je mon doute Max. Je mon doute. » Être la fille qui respecte le plus était un grand honneur, en cette journée j’en aurais eu des surprises certaine meilleure que d’autre. J'avais vraiment envie d'être pour une fois heureuse, je ne voulais pas qu'il change juste pour moi, j'avais appris à le connaître comme il est, et je savais très bien qui il est. De toute façon dans un couple, il ne faut pas essayer de changer l'autre, sinon cela ne pourra jamais aller, surtout si celui-ci n'a aucune envie de changer, Car cela ne fera que provoquer beaucoup de disputes. Cette fois, je compte bien quittait Julian une bonne fois pour toutes. Et il aura aucun retour possible, Cette fois c'était bien décidé à avoir une vie de couple normal, même si je me doute que ma vie ne sera pas complètement normal avec Maxym. Bien entendu le jeune homme était à la tête d'un gang dont beaucoup de personnes avaient peur y redouter beaucoup. Cela explique pourquoi beaucoup de personnes n'apprécient pas mon petit ami. « Non, ne t'inquiètes pas je le ferai toute seule. Je sais que tu n’as pas confiance en lui mais, est confiance en moi. Je te rappel que j’ai grandi avec deux grand frère il a fallu que j’apprenne à me défendre un peu sinon j’étais mal barrais » Je ris doucement. Je savais très bien Julian était loin d'être un ange, celui-ci était un petit fils à papa qui était surprotégées et archi gâté. Je l'avais déjà vu agir à plusieurs reprises avec sa famille, car oui il m'avait déjà présenté une fois séparant du moins plusieurs fois par j'ai été la première fois pour son anniversaire et d'autres fois en simple visite puis j'y suis allé pour les fêtes de fin d'année l'année dernière. D’ailleurs ses parents étaient assez sympas mais, cela n'était vraiment pas mon milieu. Enfin ma seule crainte été de ne pas réussir à quitter Julian. Mais, les paroles de Max me firent reprendre confiance en moi il croyait en moi, cela me changer vraiment beaucoup. Oui mon ex petit ami - enfin actuel pour le moment - m'avez souvent rabaissé. Je posais la main sur la sienne vu qu'il était en train de caresser mon visage. Je collais mon front contre le sien et lui dit d'une voix douce « Au mais tu sais je sais me défendre, je n'ai pas besoin d’une escorte présidentiel et puis au pire je t’ai toi. ». Lui je dis en le touchant avec mon doigt sur son torse. Je sais très bien que cela ne pourra pas arrêter Max de me faire escorter partout. Étant le chef de son gang il pouvait demander n'importe quoi ses amis le ferais tout simplement pour lui, sûrement une question de loyauté. Je le regardais dans les yeux, « J’en connais déjà pas mal de ces fameuse qualités et j’ai envie d’apprendre à mieux de connaitre surtout que même si on n’était pas ensemble, ca ne m’empêcher pas de te guetter de temps en autre. Je sais que tu as bon cœur c’est juste dommage que tu ne le montre pas assez. Enfin tu me le montre déjà à moi, c’est le principal. » Je l’embrassais de nouveau avec passion et tendrement. « Dis moi, tu as envie de faire quoi ? On rentre ou on reste encore ici ? Car j’ai envie de rester dans tes bras pendant toute la soirée et parler de tout et de rien. » Je lui souris légèrement et caressa son bras sensuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
dîtes bonjour à
Invité



MessageSujet: Re: joy ♔ pomme d'amour & barbe à papa.    Jeu 22 Déc - 16:21


→joy&maxym.

Je n’ai jamais cru en la destinée d’une personne. Jamais je n’aurais pu imaginer un seul instant que je pourrais plaire à celle qui est devenue ma colocataire depuis quelque mois déjà. Dès la première seconde, elle m’a plu mais je n’ai jamais trouvé le courage de lui avouer mes sentiments envers elle avant ce soir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle sort avec l’un des sportifs et que je l’ai toujours trouvé trop bien pour moi. Depuis que nous habitions ensemble, Joy et moi sommes devenus de bons amis. Je peux même dire que Joy est ma meilleure amie et peut-être bien la seule aussi. Mais aujourd’hui, tout était différent. J’avais pris mon courage à deux mains et lui avait enfin avoué ce que je ressentais pour elle. A force d’échanger quelques baisers, j’avais tout de suite remarqué que mes sentiments étaient réciproque. Je l’aime. J’en suis totalement sur et certain aujourd’hui mais il reste un tout petit problème : Julian. En effet, la demoiselle sort toujours officiellement avec lui et il faut qu’elle trouve le courage de le quitter. Je veux bien aller lui dire moi mais j’ai fait la promesse idiote à ma colocataire de ne jamais aller le voir excepté si il devient violent avec elle. Car si il y a bien une chose que je déteste c’est bien que l’on se montre violent envers mes proches même si c’est pour plaisanter. Julian est peut-être l’un des sportifs les plus connus et il a une bande d’amis mais combien seront prêt à risquer leur vie pour lui ? Pour ma part, je sais que les membres de mon gang seront prêt à tout pour moi. Ils n’hésiteraient pas à risquer leur vie pour la mienne. C’est ça qu’on appelle la loyauté. En dehors de mon gang, je n’ai pas beaucoup d’amis. Vous savez les vrais amis, ceux qui seront toujours là pour vous que vous alliez bien ou au contraire, que vous ayez le cafard. Non, je ne fais confiance qu’aux membres de mon gang et à Joy. Le reste c’est simplement des connaissances ou carrément des ennemis. Je crois bien que mon moment préféré de la journée c’est la nuit et surtout lorsque Joy décide de venir passer la nuit avec moi. En effet, le petit copain de cette dernière ne cesse tellement de la prendre pour une idiote que même la nuit elle n’arrive pas à s’endormir à cause de lui. Je devrais sans doute le remercier car grâce à lui j’ai le droit de dormir avec Joy sans même sortir avec elle. J’aimais toutes les sensations que je pouvais ressentir au contact de sa peau et la manière dont elle m’embrassais. Moi qui n’ai jamais cru en l’amour et au destin, là j’étais servis. Je ne vais pas dire que nous sommes fait l’un pour l’autre car c’est surement encore un peu trop tôt pour le dire mais je commence de plus en plus à y croire. Elle me resserrais contre elle et moi, j’entourais un peu plus mes bras autour d’elle. Elle était tellement belle et désirable. Je me demande ce qui l’a poussé à sortir avec ce Julian mais il n’est pas trop tard pour réparer ce genre d’erreur et je suis prêt à l’y aider si elle le souhaite. Je dépose des baisers dans le creux de son cou en appréciant ceux qu’elle me donnait à son tour. Pour tout le monde, je suis l’homme le plus méchant de la ville - pas de la terre restons modeste ahah ! - mais il n’y a quasiment personne qui me connait vraiment comme je suis. J’étais ravis de m’ouvrir pour la première fois à Joy. Elle méritait de savoir ce que je ressentais pour elle - qui ne m’empêche pas d’être un bon ami. « Très dommage même. » lui murmurais-je en lui caressant la joue. C’est étrange mais lorsque je me trouve en compagnie de Joy, je n’ai plus envie d’être méchant et violent. Je devenais une tout autre personne quand elle était là. Je cessais soudainement d’agir comme le pire des idiots et je devenais presque aussi doux qu’un agneau. Ce que j’aime le plus chez la demoiselle c’est sans aucun doute qu’elle veuille se débrouiller toute seule. Je n’ai rien contre cela je trouve même cela plutôt bien pour une jeune femme comme elle et si elle a besoin de quelqu’un - un homme - je serais toujours là pour elle. Si vous aviez comme elle me faisait plaisir de l’entendre dire qu’elle allait enfin quitter ce jeune homme qui lui sers de petit ami. Je la ré-embrassais de plus belle en passant mes mains sur son dos. Je sentis son doigt sur mon torse pendant qu’elle me parlait. Moi, je lui caressais la joue en l’embrassant encore et toujours sur son cou. « Je le sais bien ma belle mais tu sais que si tu as besoin de parler, de conseil ou de quoi que ce soit nous sommes là. Et puis, je suis sur qu’ils vont t’adoraient mes amis, ne t’en fais pas. » Cette jeune femme était tout simplement surprenante et m’intriguait énormément. En effet, avant qu’elle n’accepte de venir avec moi ce matin, elle était en train de se morphondre sur son lit et maintenant, la voilà plus rayonnante que d’habitude. Si je voulais me vanter, je dirais que c’est grâce à moi si elle a retrouvée le sourire. Nous ne cessions de s’embrasser, chaque baiser plus passionné les uns que les autres. J’avais énormément envie d’elle mais je savais d’après certaines rumeurs qu’elle était encore vierge et je ne voulais la brusquer en rien. Joy me proposa soit de rentrer dans notre petit studio en restant juste elle et moi, lovés l’un contre l’autre ou alors de continuer notre journée ici, à la fête foraine. Je fis mine de réfléchir quelques instants supplémentaires puis, je me levais et l’attrapais par la main pour la relever doucement. Je l’embrassais encore une fois sur la joue puis nous repartions vers la sortie pour rejoindre ma voiture, qui allait nous conduire chez nous. Sous le regard de la foule, nous traversions les nombreuses allées mon bras par-dessus son épaule. Je me moque bien de ce que les gens peuvent dire de nous. Nous grimpions dans notre véhicule et nous rentrions chez nous. Rien, ni personne ne pourra perturber cette magnifique journée. Sortir avec Joy c’est comme un rêve qui se réalise. Il ne reste plus qu’à écarter définitivement Julian et tout serait absolument parfait.
Revenir en haut Aller en bas

dîtes bonjour à
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: joy ♔ pomme d'amour & barbe à papa.    

Revenir en haut Aller en bas
 

joy ♔ pomme d'amour & barbe à papa.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Barbe à papa et pomme d'amour | ft. JAYTHER
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» Evenement 002 ; Fête foraine
» Résultat : Pomme d'amour
» [Awards - 8ème édition] Pomme d'amour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
University of Texas :: Hors jeu :: Corbeille-